Sugar Sammy

Sugar Sammy au Palace: un départ en lion, une fin en queue de poisson

(Critique) Tout le monde y est passé, samedi soir, durant le spectacle 100% en français de Sugar Sammy, la nouvelle coqueluche de l'humour au Québec. Italiens, Français, Latinos, Africains, Haïtiens, Américains, et surtout Québécois de souche, tous ont fait les frais de l'humour de l'artiste aux origines indiennes, à un moment ou à un autre durant la soirée. Et on imagine très bien que ça n'a guère été plus tranquille la veille, journée de la première représentation d'En français svp! au Palace de Granby.
Sugar Sammy avait averti qu'il n'allait épargner personne. Et honnêtement, ça a fait du bien. Oui, ça a fait du bien de rire de soi et des autres sans que personne en particulier ne soit visé. Car c'est à une véritable thérapie par le rire que l'humoriste convie notre «province en thérapie» avec sa première tournée hors de la métropole.
Dans En français svp!, Sugar Sammy nous propose son point de vue sur le Québec: celui d'un gars trentenaire fils d'immigrants, né au Québec et ayant grandi à Montréal dans l'un des quartiers les plus multiethniques du Canada.
Il porte un regard d'une acuité saisissante sur notre nation, d'hier à aujourd'hui, et comprend mieux que quiconque les subtilités de ce qui forme l'identité d'un peuple et de ses composantes, qu'elles soient des régions ou carrément d'autres pays.
Tous les détails dans notre édition de lundi