Le président de Stûv America, Vincent Boudreau, a eu le coup de foudre pour Bromont dès qu'il a mis les pieds dans l'usine de 34 000 pieds carrés où sera implantée une toute nouvelle chaîne de production.

Stûv America s'implante à Bromont

Ça fourmille dans le vaste bâtiment industriel du 34, boulevard de l'Aéroport à Bromont. Stûv America, une compagnie spécialisée dans la fabrication de poêles et de foyers haut de gamme, s'apprête à y lancer sa production afin de conquérir l'Amérique. Un projet estimé à 3 M $ qui, selon la direction, générera de nombreux partenariats avec des sous-traitants- de la région.
Une révélation. C'est ainsi que le président et fondateur de Stûv America, Vincent Boudreau, décrit son premier passage à l'usine bromontoise, il y a quelques mois. «Dès que j'ai mis le pied ici, je suis tombé en amour avec l'endroit, a confié l'homme d'affaires. Tu sors dehors et tu as une vue sur la montagne et des espaces verts. Juste l'urbanisme du parc scientifique, c'est magnifique.»
Le quartier général de l'entreprise ayant des ramifications belges, fusionnée en 2016 en une seule entité, était situé dans l'arrondissement Saint-Laurent à Montréal. Dans la conjoncture, le choix de sortir de ce secteur pour le moins effervescent s'est rapidement imposé. 
«On a d'abord choisi Bromont pour la qualité de vie. Celle de ma famille, mais aussi celle de nos employés. On était en plein triangle des Bermudes de la construction à Montréal, a imagé M. Boudreau. Submergés de cônes orange. À moi seul, je passais 500 heures par an dans le trafic pour voyager soir et matin du bureau à la maison. Sans compter qu'acheter un bâtiment de la même surface aurait coûté le double à Montréal.»
Croissance
Vincent Boudreau a plongé dans l'aventure de l'entrepreneuriat en 2007. Il exportait alors les produits européens de Stûv America ici. Bien vite, il a compris que le marché québécois avait son propre ADN. 
«Trop souvent, les compagnies internationales font l'erreur de ne faire aucune distinction entre les consommateurs du Québec et ceux d'ailleurs dans le monde en leur imposant leurs produits. Pourtant, la clé du succès consiste à s'adapter aux particularités locales, a fait valoir le dirigeant. Il faut écouter les clients.»
C'est donc dans cette optique que la fabrication de la gamme de produits de Stûv America sera lancée d'ici août à l'usine bromontoise. Une quarantaine de modèles de poêles et de foyers au bois et au gaz devraient y être assemblés d'ici deux ans. Pour la première année, M. Boudreau prévoit que près de 1500 unités sortiront de la chaîne de montage. L'entreprise devrait compter une vingtaine d'employés à court terme. Ce nombre pourrait rapidement grimper étant donné l'essor envisagé. «Notre principal marché est au Canada. Mais on veut prendre de l'expansion partout en Amérique du Nord. [...] D'ici 2020, on devrait employer une cinquantaine de personnes à Bromont.»
Pour suivre la cadence, la superficie de l'usine pourrait plus que doubler dans trois ans. De nombreux partenariats avec des sous-traitants de la région sont aussi dans les cartons. 
«On a la chance d'être établis à proximité d'un grand bassin de main-d'oeuvre industrielle de qualité à Granby et dans les villes des environs. On va aussi faire affaire avec plusieurs sous-traitants. On en a déjà ciblé une douzaine. Vraiment, tous les ingrédients sont réunis pour que la croissance soit au rendez-vous.»