Le 60e anniversaire du 14e Groupe scout Georges-Pépin a été souligné en grande pompe récemment dans un camping de Bromont.

Soixante ans de joies d'enfants

Entrée dans le mouvement à reculons à l'âge de neuf ans, Nancy Tétreault assure aujourd'hui la présidence du 14e Groupe scout Georges-Pépin de Granby. Preuve que parfois, « l'essayer, c'est l'adopter », comme le veut le slogan. Dans le cadre du 60e anniversaire du regroupement, c'est d'ailleurs le message que la présidente souhaite lancer aux jeunes : tentez l'expérience, tout à coup que...
Nancy Tétreault est impliquée dans le 14e Groupe scout Georges-Pépin depuis 38 ans. Le regroupement, dont elle est présidente aujourd'hui, célèbre cette année son 60e anniversaire.
« Un jour, ma mère a décidé qu'elle m'inscrivait à une activité et cette activité, c'était les scouts, raconte Nancy Tétreault, fort énergique. Je ne voulais rien savoir ! J'étais gênée dans ce temps-là. Finalement, je ne suis jamais sortie ! »
Le fait de se faire de bonnes amies, de participer à diverses activités intéressantes et « différentes d'à la maison » et ayant désormais l'opportunité d'échanger avec d'autres enfants et de faire de belles rencontres, ont finalement convaincu la jeune fille que sa place était effectivement dans les scouts.
Au fil des années, elle a donc gravi les échelons en passant de Jeannette (le versant scout féminin à l'époque) à guide, à animatrice - elle l'a été pendant 26 ans - et, finalement, gestionnaire.
Et si au terme de son mandat de deux ans à la présidence on l'invite à poursuivre, elle répondra sans hésiter par l'affirmative.
« Le scoutisme me coule dans les veines ! », lance la mère de deux jeunes adultes. Sa fille de bientôt 18 ans est toujours dans les scouts, alors que son fils a fréquenté le mouvement jusqu'à devenir éclaireur.
Même son conjoint donne un coup de main au regroupement. « S'il veut me voir, il n'a pas le choix ! », lance Nancy Tétreault en riant.
Le scoutisme est un mouvement formateur, note-t-elle. Celui-ci permet aux jeunes de développer leur débrouillardise, l'entraide, leur ouverture aux autres. « On y apprend à se dépasser et à entrer en relation avec les autres, ajoute la présidente. On y vit de belles expériences. »
Cette année, 105 jeunes de 7 à 17 ans, garçons et filles, forment le 14e Groupe scout Georges-Pépin. Les rencontres ont lieu de septembre à juin dans son local du Centre communautaire St-Benoit, rue St-Antoine, à Granby. Trois camps sont aussi organisés au cours de l'année. Le dernier a eu lieu il y a deux semaines à Bromont. Dans le cadre du 60e anniversaire du regroupement, 77 scouts ont campé une nuit là-bas, accompagnés de 23 adultes bénévoles (animateurs et gestionnaires) et de 23 parents. Au programme : jeux, plantation d'arbres, méchoui et feux d'artifice dignes de la Saint-Jean-Baptiste.
Une journée retrouvailles pourrait être organisée cet automne, toujours pour souligner le 60e anniversaire, note Mme Tétreault, mais rien n'est toutefois ficelé pour l'instant.
Le week-end dernier, les scouts du 14e Groupe ont tenu leur lave-auto annuel dans la cour du Walmart de Granby. Leur plus grosse activité de financement avec la vente de calendriers qui se déroule l'automne. 
Le coût d'inscription pour un enfant était cette année de 125 $.
« C'est LA place pour se sortir du quotidien ! », insiste Nancy Tétreault. 
Rappelons que le 14e Groupe scout a été mis sur pied par le curé Georges Pépin lui-même, en 1957, dans la paroisse St-Benoit de Granby. Il a été inspiré par le fondateur du scoutisme, Lord Robert Baden-Powell, qui lui a lancé le mouvement en 1907-1908.