«Ce qui me déçoit le plus, c'est qu'ils ont coupé au montage certains bons commentaires des coachs, qui me disaient que j'avais une voix puissante et beaucoup d'expérience, et qu'ils n'ont pas montré que Louis-Jean (Cormier, son coach) s'est retourné pour consulter Martin Léon (son mentor) avant de prendre sa décision», déplore le Marievillois d'adoption Simon Petit.

Simon Petit éliminé à La Voix: surtout déçu du montage télé

Simon Petit est évidemment très déçu d'avoir été évincé de La Voix aussi rapidement. Mais il est surtout déçu du montage télé qui a été diffusé dimanche soir après son duel avec le Beauceron Rémi Chassé, a-t-il confié à La Voix de l'Est, hier.
«Sur le coup, j'étais quand même assez zen de ne pas avoir été choisi. Ça fait partie de la game. Mais c'est sûr que c'est décevant, surtout que ça s'est fait très tôt dans l'émission. Ce qui me déçoit le plus, c'est qu'ils ont coupé au montage certains bons commentaires des coachs, qui me disaient que j'avais une voix puissante et beaucoup d'expérience, et qu'ils n'ont pas montré que Louis-Jean (Cormier, son coach) s'est retourné pour consulter Martin Léon (son mentor) avant de prendre sa décision», déplore le Marievillois d'adoption.
Comme les quatre coachs s'étaient retournés pour lui lors des auditions à l'aveugle, Petit comptait bien sur le vol d'un d'entre eux pour poursuivre son aventure à La Voix. «Je m'attendais vraiment à ce que quelqu'un me vole, ils s'étaient tous retournés aux auditions à l'aveugle. Mais il faut croire qu'ils ont préféré garder leurs deux chances pour plus tard», dit-il.
L'ex-membre du groupe Exode était pourtant fier de sa prestation et de son interprétation de Piste 1 de Galaxie. «Je connaissais le band de nom, mais aucunement la chanson. En une semaine, j'ai dû l'écouter, l'apprendre par coeur et la travailler. C'est pour ça que je suis quand même content. Ce n'est pas la même chose de chanter une toune qu'on connaît et fait depuis dix ans et une dont on ne savait même pas qu'elle existait, sept jours plus tôt. Dans les circonstances, je pense que je l'ai très bien rendue.»
Tous les détails dans notre édition de mardi