L'Ontarienne Katherine Sebov a de nouveau bouleversé la hiérarchie, vendredi soir au Challenger de Granby.

Sensationnelle Sebov

Tombeuse de sa compatriote Bianca Andreescu au second tour, Katherine Sebov a de nouveau bouleversé la hiérarchie, vendredi soir au Challenger de Granby.
Opposée à la 8e favorite Mayo Hibi en quarts de finale, l'Ontarienne de 18 ans a sorti son meilleur tennis pour enlever le bris d'égalité au troisième set, complétant ainsi une victoire de 6-7, 6-4 et 7-6. 
Après avoir fait voler sa raquette dans les airs, Sebov a laissé couler des larmes de joie au terme du match. « J'ai essayé de garder mon calme durant tout le match. De ne pas exploser trop. Et garder la tête froide. (...) Mais à la fin, j'ai tout laissé aller, en sachant que c'était enfin terminé », a expliqué la 289e joueuse au monde.
Totalement conquise, la foule réunie autour du court central lui a offert une généreuse ovation. « Je vis pour ce genre de moment. J'adore ça. »
Pointant au 228e rang, Hibi a adopté une stratégie plutôt défensive lors de ce duel, se contentant souvent de revers coupés. « J'ai dû frapper cinq coups gagnants à chaque point, a confirmé Sebov. Bien sûr, c'était frustrant. Mais je ne voulais surtout pas lâcher. »
Et ses efforts ont finalement été récompensés.
Issue des qualifications, la Française Jessika Ponchet s'est taillée un chemin jusqu'en demi-finale.
Semaine de rêve pour Ponchet
En demi-finale samedi, Sebov se mesurera à Jessika Ponchet.
Issue des qualifications, la Française Ponchet ne cesse de déjouer les probabilités depuis le début de la semaine. « C'est la première fois que je passe un tour dans (un tournoi à) 60 000 $. Déjà là, je me suis dit "wow" ! », a précisé la 384e raquette mondiale. 
Contre l'Allemande Sarah Rebecca Sekulic (312e) vendredi après-midi, Ponchet s'est rapidement forgé une avance de 4-0 dans le set initial, avant de connaître une baisse de régime. Elle s'est toutefois ressaisie à temps pour finalement triompher 7-6 et 6-3. « (Sekulic) peut jouer très très bien sur le dur. Je me suis méfiée, et c'est passé. Donc je suis assez contente », a commenté la droitière âgée de 20 ans. 
Plus tôt dans le tournoi, la Française s'est notamment payé la quatrième de tête de série, l'Australienne Olivia Rogowska. « Il y a certaines joueuses qui ont l'habitude de dire "c'est une qualifiée, ça va, j'aurais pu avoir pire". Et puis j'arrive et c'est un peu la surprise », a-t-elle noté. 
« C'est vrai que j'ai un jeu assez atypique. J'ai quand même un gros service. Et après, je joue beaucoup vers l'avant, j'aime bien monter à la volée. Les filles ont souvent du mal à s'adapter. »
Préférant le jeu sur surface dure à la terre battue, Ponchet conclut présentement une série de trois tournois au Canada. Et gageons qu'elle ne regrette pas d'avoir ajouté Granby à son horaire...
Bouzkova en position de force
Seule joueuse du top 8 encore en lice à Granby, la 2e tête de série Marie Bouzkova a également obtenu son billet pour les demi-finales. En quarts, la Tchèque a défait la Britannique Katie Boulter (7e favorite) en deux manches 7-5 et 6-2. Après les défaites d'Andreescu et de la Québécoise Aleksandra Wozniak, Bouzkova est devenue la grande favorite du tableau féminin. Elle refuse néanmoins de parler des grands honneurs. « Je ne pense pas à ça présentement. Je joue en demi-finale demain (samedi) et j'aurais une solide adversaire devant moi. Je me concentre sur ce match », a-t-elle maintenu. 
Bouzkova affrontera alors Cristiana Ferrando. L'Italienne a poursuivi son beau parcours au Challenger en défaisant la Belge An-Sophie Mestach, une joueuse qui a atteint le 98e rang mondial en 2015. 
En retard 5-3 dans la seconde manche, Ferrando a remporté quatre jeux de suite pour finalement s'imposer 6-2 et 7-5. « À ce moment, je me suis dit "Cristiana, donnes tout ce que tu as maintenant. Parce que tu veux absolument gagner en deux sets. C'est le moment" », a raconté la gagnante.
Fait à noter, la jeunesse semble avoir pris le dessus sur l'expérience dans le tableau féminin. En fait, les quatre demi-finalistes sont âgés de 21 ans et moins !