Quand ils se regardent dans les yeux, il ne fait aucun doute que l'amour de Roxanne Tardif et Stéphane Giard Chouinard est sincère. «Des fois, on s'obstine, mais on s'aime pareil!», lance Roxanne. «Et moi, de la chicane, je n'en veux pas!», ajoute son amoureux.

Semaine de la déficience intellectuelle : l'Amour avec un grand A

Quand on rencontre Roxanne Tardif et Stéphane Giard Chouinard, ça respire l'amour et le bonheur. Visiblement heureux et épris l'un de l'autre, ils partagent leur vie depuis presque deux ans et ils ont bien l'intention de la partager encore longtemps.
C'est sur les bancs d'école, à l'école secondaire Haute-Ville, que le couple s'est rencontré. Elle est trisomique, lui atteint d'une déficience. Ils se côtoyaient depuis plusieurs années déjà, mais de fil en aiguille, ils ont commencé à dîner ensemble à l'école. Roxanne est hyper gourmande et Stéphane, extrêmement généreux. «Je lui donnais des collations, raconte Stéphane. Et je la trouvais très belle.»
«Moi aussi, je le trouvais beau», réplique immédiatement Roxanne.
Mais celle-ci sait se laisser désirer. Elle n'a pas dit oui tout de suite le jour où Stéphane a finalement pris son courage à deux mains pour lui faire la grande demande. «J'avais un ex et il me fallait encore du temps, raconte-t-elle. Mais j'ai fini par dire oui!»
Depuis, le couple se voit quatre fois par semaine. Ils vont danser, vont voir des matches de hockey à l'aréna, tous deux étant des passionnés du sport. Stéphane est même bénévole pour les Inouk, ainsi que pour les tournois pee-wee et bantam. Et, à respectivement 21 et 23 ans, ils filent le parfait bonheur. «Des fois, on s'obstine, mais on s'aime pareil!», lance Roxanne. «Et moi, de la chicane, je n'en veux pas!», ajoute Stéphane.
Quand ils se regardent dans les yeux, il ne fait aucun doute que leur amour est sincère. Ce qui les a fait craquer l'un pour l'autre? La réponse est la même des deux côtés. Le sourire!
«J'aime son sourire. Et elle est tellement fine. Et tout le temps belle!», lance Stéphane. «J'aime son sourire, ses yeux, renchérit Roxanne. Et il est respectueux et charmeur.»
Ça, ça ne fait pas de doute. Stéphane sait se faire aimer. Il couvre sa belle Roxanne de cadeaux et n'oublie jamais de dire un bon mot pour elle... et pour sa belle-mère! «Moi, je suis sorti pendant six ans avec une autre fille avant, mais Roxanne, c'est la meilleure! Et ma belle-mère aussi!»
Et celle-ci le lui rend bien. «Stéphane, c'est un bon garçon, il a un bon tempérament», estime Aline Duchaine, la maman de Roxanne.
Source d'inquiétudes
Mais elle ne s'en cache pas, si elle est contente de voir sa fille aussi heureuse, une telle relation amoureuse est aussi une source d'inquiétudes pour elle. «Au début, j'étais contente, parce que vous savez, avec ces enfants-là, on ne se fait pas d'attentes, indique-t-elle. Je me disais qu'elle n'aurait peut-être jamais d'amoureux. Mais maintenant, ça m'inquiète un peu, parce qu'ils commencent à vieillir. Ils parlent d'aller en appartement. Je sais qu'elle va vouloir ça. Et il y a la question de la sexualité aussi. Ça devient plus préoccupant. Mais au niveau de ses choix, je n'ai rien à dire, elle choisit bien ses amoureux.»
Même s'ils travaillent tous les deux - Stéphane travaille dans une épicerie et Roxanne fait des stages dans le cadre scolaire dans un Tim Hortons ainsi qu'à la garderie Le Soleil de Jeannot, où elle fait de l'entretien ménager et des tâches en cuisine -, Mme Duchaine croit qu'il faudra encore quelques années avant qu'ils soient assez autonomes pour vivre ensemble en appartement, même supervisés.
Mais Roxanne et Stéphane ont tout leur temps, car ils se voient ensemble pour la vie. «C'est sûr que c'est pour la vie, parce que je vais trop pleurer si on est plus ensemble», mentionne Roxanne. Et Stéphane d'ajouter, timidement: «Moi aussi, je vais pleurer...»
On leur souhaite tout le bonheur du monde.