Le directeur général de la chambre de commerce Haute-Yamaska et région, Derek Tremblay (à gauche), et le président du conseil d'administration, Jean-François Couture, affirment que l'organisme souhaite effectuer un retour en force en 2017.

Retour en force pour la chambre de commerce Haute-Yamaska en 2017

La chambre de commerce Haute-Yamaska et région effectuera un retour en force en 2017, s'il n'en tient qu'au nouveau président du conseil d'administration, Jean-François Couture, et au directeur général de l'organisme, Derek Tremblay.
Programmation d'activités, membership, fonctionnement : « tout est revu et amélioré », a affirmé M. Couture en entrevue à La Voix de l'Est. 
En poste depuis un mois, celui-ci affirme que la période creuse qu'a traversée la chambre de commerce en 2015 et en 2016 est bel et bien derrière elle. Aux prises avec des difficultés financières, l'organisme a notamment été privé de directeur général durant près d'un an.
« On a eu une épreuve, comme toute entreprise. Mais on regarde en avant. On existe depuis 116 ans. C'est normal qu'il y ait des hauts et des bas. Les bénévoles du conseil d'administration se sont retroussé les manches », dit Jean-François Couture. 
Actuellement, la chambre compte un peu plus de 515 membres. Mais ce nombre a déjà tourné autour de 2000 à la fin des années 1980, à une époque où les réseaux sociaux n'existaient pas. L'organisme n'en demeure pas moins toujours aussi pertinent, croit Derek Tremblay, qui a auparavant oeuvré comme directeur général de l'Auberge sous mon toit. Et, surtout, la Chambre veut plus que jamais se faire « rassembleuse­ », ajoute-t-il. 
« On a déjà entamé des démarches pour travailler étroitement avec les organismes de la région. On veut créer une synergie. Ça manque dans la région », estime M. Tremblay. 
Vent de renouveau 
Au cours des prochains mois, les membres et gens d'affaires de la Haute-Yamaska devraient ainsi être à même de constater la nouvelle énergie qui anime la Chambre. Au début de l'année, un calendrier complet d'activités devrait être dévoilé. Nouveauté : les activités ne se tiendront pas toutes à Granby­. « On va se promener sur notre territoire­ », lance M. Tremblay. 
Si certaines activités de la Chambre continueront d'être destinées à la majorité des membres, d'autres seront dorénavant offertes par secteur d'intérêt, que ce soit pour les gens qui oeuvrent dans les milieux industriel ou commercial ou bien les travailleurs autonomes. « On veut que chacun y trouve son compte parce que les réalités et sujets d'intérêts ne sont pas forcément les mêmes pour tous », fait valoir Jean-François Couture­, copropriétaire de la firme de communication­ marketing Orijine.
Autre volonté de la nouvelle administration de la chambre de commerce locale : les nouveaux membres seront mieux « accueillis » et ils profiteront du support d'un « parrain ».
Ce changement devrait être en place pour le début mars. Même chose pour les tarifs de membership, qui feront l'objet d'une révision en profondeur, de même que les outils de communications de l'organisme. 
« On veut ramener ça à la base et démocratiser la Chambre, quels que soient les revenus ou le type d'entreprise des membres. On veut se rapprocher des gens, connaître leurs préoccupations et voir comment on peut les aider », lance le président de l'organisme.