Les représentants de Cult Yogourt, Lait Kaiser et Laiterie Chagnon se sont réunis récemment pour souligner la transaction.

«Quand le train passe, il faut embarquer»

Malgré des décennies à travailler fort et à développer leur entreprise, les propriétaires de la Laiterie Chagnon de Waterloo faisaient face à un problème de taille: la relève n'était pas au rendez-vous. En vendant l'affaire familiale à Lait Kaiser et Cult Yogourt, Denis et Luc Chagnon ont obtenu l'assurance que l'usine était là pour rester.
«On travaillait avec la famille Kaiser- depuis quelques années pour embouteiller leur lait sans OGM Vita Lait. On n'était pas pressés de vendre, mais il y a une dizaine de mois, je leur ai proposé d'acheter la laiterie. Il y avait un intérêt de leur part. On a jasé, signé des ententes de confidentialité et on s'est finalement entendus», raconte Denis Chagnon.
«Quand le train passe, il faut embarquer.»
L'homme d'affaires assure que l'objectif premier était d'assurer la pérennité de l'entreprise. «On ne vend pas à quelqu'un qui va mettre la clé dans la porte. Avec eux, c'est pour longtemps. C'est une jeune organisation qui regarde vers l'avenir et, en même temps, c'est solide comme entreprise familiale.»
Le sort de la trentaine d'employés de la laiterie waterloise le rassure également. «Je pense qu'ils nous sont reconnaissants d'avoir vendu à une autre entreprise familiale.»
Les nouveaux propriétaires soutiennent que le nom de la Laiterie Chagnon ne disparaîtra pas. Une bonne nouvelle pour Denis Chagnon, qui précise que cette condition n'était pourtant pas au contrat. «Ils jugent que ce nom a une certaine notoriété.»
Avant de profiter d'une retraite bien méritée, les deux frères Chagnon demeureront en poste «quelques mois» pour assurer une transition en douceur entre l'ancienne et la nouvelle garde. 
Des regrets? «Si c'était à refaire, je serais peut-être allé sur le marché de Montréal plus tôt... Mais je suis fier qu'on ait développé des produits uniques, comme le beurre de culture, le ghee...»
Plus de produits 
Rencontrés lundi à l'usine de Waterloo, les nouveaux propriétaires sont demeurés plutôt discrets sur leurs projets. Oui, la production augmentera et oui, un agrandissement est envisagé dans la crèmerie de 2700 mètres carrés qui possède déjà son propre itinéraire de livraison. 
Parmi les nouveautés envisagées, la Laiterie Chagnon pourrait ouvrir, à même ses installations, un bar laitier de style rétro et décoré de souvenirs rappelant les 62 ans d'histoire de la crèmerie.
Le nouveau président Nathan Kaiser assure que les produits Chagnon- comme le lait, le beurre, la crème, la crème glacée, le yogourt glacé - vont être fabriqués sur place comme avant. Et que d'autres s'ajouteront, comme le lait sans OGM Vita-Lait, le yogourt à boire et le yogourt haut de gamme de Cult.
«Chaque marque aura son propre marché», souligne le vice-président, Adam Coape-Arnold de Cult Yogourt. La conjointe et associée de ce dernier, Éloïse Grondin-Bouchard, devient la directrice des opérations. 
À la main-d'oeuvre actuelle se joindront quatre employés de Cult Yogourt. 
Aucun des partis n'a voulu divulguer, hier, les détails de la transaction.