Petits jeux de mots

Il existe de grands humoristes qui jouent avec l'esprit du bas du ventre ou des fesses. Il y en a d'autres qui cassent des oeufs sur le dos des politiciens, non en soulignant leurs erreurs (ce qui est bien), mais en ridiculisant des caractères physiques (grosseur, etc.).
Je vous offre aujourd'hui quelques jeux de mots du grand Raymond Devos.
«Penser totalement à ce qu'on fait, c'est faire la moitié de son travail.»
«J'ai vu deux personnes sous la pluie qui parlaient à mots couverts.»
«Qui prête à rire n'est pas sûr d'être remboursé.»
«Il disparaissait avec adresse et réapparaissait poste restante.»
«Je préfère glisser ma peau sous des draps pour le plaisir des sens que de la risquer sous les drapeaux pour le prix de l'essence...»
Ce sont des pirouettes verbales agréables à découvrir!
L'esprit, c'est un élément qui flotte dans l'espace. C'est un phénomène qui nous fait sourire, rire ou penser. Ce n'est pas donné à tous de l'attraper. Il va, il vient à son gré et choisit quelques élu(e)s. Il est malin et quelquefois enfantin. 
Que de mots d'enfant sont adorables! J'en ai une collection pour pouvoir être de belle humeur plus souvent.
«Quand les gens sont de mon avis,  j'ai toujours le sentiment de m'être trompé», disait Oscar Wilde
«La taille forte c'est amoureusement élastique», pensait Honoré de Balzac 
Et puisqu'on m'a demandé quelques précisions, les voici,  elles serviront à un plus grand nombre.
Vrai ou faux?
On dit: «Cet endroit n'est pas sécure». Faux  
Sécure et son contraire insécure sont des anglicismes. Mieux vaut les éviter et privilégier la langue de Molière, en utilisant les termes «sûr, de confiance» ou, à  l'inverse, «dangereux, qui n'est pas sûr».  
Attention: «brassière» est une chemise en tissu fin ou un chandail en laine pour bébé ou un genre de blouse légère qu'on passe par la tête et qui couvre le torse.
Quant à la pièce de lingerie qui maintient la poitrine, c'est un «soutien-gorge» ou un «bustier», s'il est sans bretelle.
J'ai tenté aujourd'hui de vous divertir et de vous renseigner, ai-je réussi?