Plus tôt cette semaine, les pilotes d'Air Transat menaçaient de faire la grève en pleine relâche scolaire, une période très achalandée pour le transporteur, si aucun progrès significatif n'était réalisé d'ici l'échéance fixée à dimanche.

Négociations à Air Transat: rien n'a filtré

Rien n'avait encore filtré dimanche matin dans les négociations entre le transporteur Air Transat et ses pilotes.
Des pourparlers intensifs se sont déroulés toute la semaine en présence d'un conciliateur afin de dénouer l'impasse. Ils devaient théoriquement se poursuivre en fin de semaine, mais aucune des deux parties n'a fait de commentaires.
Les rencontres ont repris, mardi, une journée après que les 524 pilotes représentés par l'Association des pilotes de ligne internationale se soient massivement prononcés en faveur d'un débrayage.
Les pilotes d'Air Transat disent être les seuls de l'industrie à ne pas avoir obtenu la parité avec leurs pairs des autres compagnies aériennes en ce qui a trait aux salaires ainsi qu'aux régimes de retraite. Ils sont sans contrat de travail depuis plus de neuf mois.
Plus tôt cette semaine, les pilotes d'Air Transat menaçaient de faire la grève en pleine relâche scolaire, une période très achalandée pour le transporteur, si aucun progrès significatif n'était réalisé d'ici l'échéance fixée à dimanche.