Matthew Gibson

Matthew fonce malgré la maladie

Qui aurait pu prédire que Matthew Gibson serait plus tard capitaine de son équipe de hockey, alors qu'à l'âge de 11 ans, il pesait à peine 60 livres et venait d'être diagnostiqué porteur de la maladie de Crohn ? À 17 ans aujourd'hui, il parcourt les Walmart du Québec pour le compte de la fondation Opération Enfant Soleil, grâce à laquelle il a pu vivre une vie normale, malgré sa maladie.
Rencontré sur le campus de l'école secondaire Massey-Vanier, entre deux cours, le jeune homme est en pleine forme. Sa nomination le matin même pour le prix d'excellence scolaire en 5e secondaire prouve par ailleurs qu'il a une bonne tête sur les épaules.
S'il est en forme, Matthew doit pourtant composer avec la maladie et... ses fins de semaine ne sont pas de tout repos. En effet, il a passé le week-end dernier à parcourir les Walmart de la région de Québec et de Drummondville avec sa famille, à sensibiliser les employés et la population à sa maladie, ainsi qu'à l'importance de soutenir financièrement Opération Enfant Soleil. L'adolescent se sent redevable de cette fondation - « une super belle équipe », selon lui - qui l'a aidé à vivre avec la maladie.
Sa bonne santé est tributaire d'une médication stricte. Il a arrêté il y a un peu plus d'un an de se nourrir par voie naso-gastrique - soit via un tube passant de son nez à son estomac, à changer chaque semaine ( !) -, mais il doit prendre des pilules afin de soulager ses intestins, là où attaque la maladie de Crohn.
« J'ai travaillé fort avec mon médecin (le Dr Prévost Jantchou, à l'hôpital Sainte-Justine) pour que ça aille mieux, alors je peux parfois me permettre de manger du pop-corn ou des plats un peu épicés », explique-t-il, alors que son régime se caractérise par l'absence de maïs, de fibres, de gras et d'épices.
Matthew et sa famille ont pu mener une vie normale de ses 11 à 15 ans grâce à Opération Enfant Soleil. L'OBNL leur a permis d'obtenir la machine - d'une valeur d'environ 1500 $ - permettant au jeune homme de s'alimenter par le nez. « L'argent récolté par Opération Enfant Soleil aide beaucoup les familles, car le 1500 $ qui est donné permet à la famille de retourner à la maison et de continuer à travailler. Cela représente beaucoup plus d'argent en fin de compte », évalue le père de Matthew, Brian Gibson.
La famille est très reconnaissante envers le médecin de leur fils, qui a implanté cette nouvelle technologie à l'hôpital Sainte-Justine.
Ambassadeur
Ayant eu la chance d'être bien entouré - il tient à citer son professeur de 6e année de l'école Saint-Léon, Pierre Boucher -, il a ensuite voulu inspirer d'autres enfants à ne jamais abandonner et à persévérer malgré la maladie. Matthew Gibson s'est ainsi impliqué auprès d'Opération Enfant Soleil en 2015.
« Je n'ai jamais voulu laisser la maladie prendre le contrôle de ma vie », indique l'adolescent, complètement bilingue. 
Depuis, il a été nommé Ambassadeur de l'organisme en 2016 aux côtés du joueur de football Éienne Boulay. En 2017, son implication a pris un nouvel essor puisque l'élève de 5e secondaire représente Opération Enfant Soleil auprès de l'organisme canadien Children Miracle Network et de Walmart, la multinationale étant son commanditaire le plus important. « En 2016, Walmart a remis 2,1 millions de dollars à Opération Enfant Soleil », souligne Matthew désigné cette année du titre d'« enfant champion ». 
À l'aise pour parler en public - le journaliste de l'hebdo Le Plus en est témoin -, Matthew ne ménage pas ses efforts pour la cause. Avant de partir à Québec le week-end dernier, il vendait déjà, vendredi, des hot dogs au Walmart de Cowansville pour continuer à propager la bonne parole.
« Je ne m'en suis jamais fait avec le regard des autres [sur la maladie] », assure-t-il.
regard des autres
Toutefois, se rendre à l'école avec un tube dans le nez pourrait effrayer plus d'un enfant. 
« Le premier ami que j'ai vu après être sorti de l'hôpital avait eu comme un mouvement de recul lorsqu'il m'a vu », se souvient-il. 
Mais c'est plutôt la peur de ne plus pouvoir pratiquer de sport qui l'avait alors saisi.
« Quand j'avais reçu le diagnostic, j'étais sous le choc, car j'étais fou de sport », se souvient-il. Mais le jeune homme a pu compter sur son tempérament solide pour s'en remettre rapidement. Et sur son entourage, dont sa soeur Éléna, 14 ans, dont il est très proche.
Après plus de quatre ans passés à combattre sa maladie, Matthew Gibson a retrouvé un poids correspondant à celui d'un jeune homme en forme de 17 ans. Pour preuve, à la fin de notre rencontre, il s'apprêtait à rejoindre son équipe de volley-ball, dans le cadre du programme Études-sport de Massey-Vanier.
« Il fait comme si la maladie n'existait pas, indique sa maman. J'adore son attitude. Je ne pourrais pas être plus fière de lui. »
Matthew Gibson rappelle que le Téléthon annuel d'Opération Enfant Soleil aura lieu le 4 juin 2017.