«Cette école est un bijou national et nous souhaitons qu'elle soit reconnue au même titre que l'École nationale du cirque ou de l'humour», dit le directeur pédagogique Sylvain Lambert, mentionnant au passage ressentir davantage de reconnaissance et de notoriété depuis les deux dernières années.

L'École nationale de la chanson célèbre ses 15 ans : que la fête commence!

«Un projet, c'est un rêve avec une date.» Il y a 15 ans, le rêve de Sylvain Lambert s'est transformé en projet lorsque le 25 janvier 1999, l'École nationale de la chanson a reçu sa première cohorte. Depuis, plus d'une centaine d'aspirants auteurs-compositeurs-interprètes ont reçu une formation avec l'espoir, à leur tour, de transformer leur rêve en projet.
Certains ont réussi, comme les Damien Robitaille, Alex Nevsky, Lisa LeBlanc et Andréanne A. Malette de ce monde. D'autres «sont moins connus, mais exercent quand même leur métier d'une autre façon (dans les coulisses)», et d'autres «ne sont pas encore connus», a mentionné l'agente de développement Blanche Morin, hier matin, lors du point de presse donnant le coup d'envoi des festivités entourant le 15e anniversaire de l'ÉNC.
C'est avec le vernissage de l'exposition d'éléments qui témoignent de l'histoire de l'école et de photos d'anciens diplômés, sur les murs de l'Atrium de la bibliothèque du cégep, que la programmation a été lancée. L'exposition y sera jusqu'au 4 mars avant de se déplacer à Montréal le lendemain, pour le gros party au Lion d'or.
Tous les détails dans notre édition de jeudi