Les artisans de la comédie musicale ont profité du point de presse d'hier pour donner un aperçu du numéro d'ouverture. Déjà, on pouvait avoir un avant-goût de l'énergie qui se dégagera de l'oeuvre.

Le cégep à l'ère du rock

La vague exubérante et colorée des années 1980 déferlera sur le cégep de Granby les 7 et 8 mars prochain. En effet, une vingtaine de chanteurs, acteurs, danseurs et autres artisans feront revivre cette époque délurée en donnant un tout nouveau souffle à la comédie musicale L'Ère du rock.
Le Théâtre du 3e décor du cégep de Granby a voulu être audacieux avec le choix de cette comédie musicale, qui avait notamment fait l'objet d'un film mettant en vedette nul autre que Tom Cruise il y a deux ans. L'adaptation cinématographique a d'ailleurs été présentée aux jeunes pour leur montrer une interprétation du spectacle. Mais c'est plutôt la comédie musicale telle qu'elle est jouée à Broadway qui a servi d'inspiration au metteur en scène Yanik Choinière. «Le déclic s'est fait quand je suis allé à New York voir le show, se souvient-il. J'étais déjà intéressé à monter Rock of Ages, mais quand j'ai vu le show, c'était certain.»
L'an dernier, la troupe s'était attaquée à Chicago et à l'effervescence des années folles, autre époque que bon nombre d'artisans n'ont pas connue au moment de s'attaquer au spectacle. Cela n'a toutefois pas miné leur enthousiasme. «Il y en avait beaucoup qui écoutaient déjà du rock de cette époque-là, souligne M. Choinière. Ils étaient donc curieux de découvrir cette décennie-là.»
C'est le cas de Thomas Lusignan, qui relève le défi de se glisser dans la peau de Stacee Jaxx, la rock star aux mille excès. «J'écoutais déjà du rock de ces années-là, mais c'est intéressant de vivre cette époque et de la voir pour vrai grâce à la comédie musicale», affirme celui qui, plus calme et réservé, interprète un personnage à des lieues de son propre tempérament.
Ariane Vaillancourt sera pour sa part chargée de la direction vocale de l'événement. Elle le reconnaît d'emblée, les pièces phares de la fin des années 1980 qui constituent L'Ère du rock ne sont pas les plus faciles à chanter, encore moins sur scène. Mais le plus grand défi, à ses yeux, était d'apprendre aux participants se faire confiance.
Tous les détails dans notre édition de jeudi