Le juge de ligne granbyen Alain Ménard a eu l'occasion de travailler lors du prestigieux Masters de Rome à la mi-mai.

L'aventure romaine d'Alain Ménard

De retour au Challenger cette semaine, le juge de ligne Alain Ménard avait une belle expérience à raconter mardi après-midi. Le Granbyen a eu l'occasion de travailler lors du prestigieux Masters de Rome à la mi-mai.
Ménard a fait le voyage en compagnie d'Éric Noël, un autre arbitre de Granby, dans le cadre d'un échange avec le tournoi de la Coupe Rogers.
Dans la capitale italienne, ils ont pu côtoyer de grands noms tels que Stanislav Wawrinka et Juan Martin del Potro, deux joueurs qui ont déjà remporté des titres du Grand Chelem. Le tournoi a finalement été remporté par Alexander Zverev­, qui a battu la vedette Novak Djokovic­ en finale. 
« Plus le niveau est avancé, plus les gars jouent sur le bord des lignes. La balle est plus rapide. Il faut que tu sois plus concentré, plus attentif », confirme Alain Ménard, rencontré par La Voix de l'Est entre deux matchs du Challenger.
Ayant notamment officié à Montréal et à Monte-Carlo, le Granbyen n'en était pas à son premier grand tournoi. Ménard n'a donc pas ressenti de pression outre mesure du côté de Rome, faisant fi des quelque 10 000 spectateurs qui prenaient place autour du court central. 
« La seule différence, c'est la terre battue. Au Québec, tous les tournois qu'on fait, c'est sur le dur. (Sur terre battue) il faut attendre une fraction de seconde de plus avant de rendre une décision, à cause de la poussière qui se crée. »
Après tout, les règles du tennis demeurent universelles. « Ce sont les mêmes gestes, les mêmes cris. »
De retour à la maison
Malgré l'effervescence entourant les compétitions de l'ATP, Alain Ménard n'est pas gêné de revenir travailler chez lui, à Granby­. Bien au contraire. « On dit que c'est un des plus gros challengers au monde », souligne-t-il. 
« En bourses, c'est le plus gros au Québec. Même chose pour ce qui est du niveau de jeu. C'est la 22e année qu'ils font ce tournoi-là. Les organisateurs ont pris de l'expérience, et ils veulent toujours être au top. »