Le Thé à l'anglaise déménage. Désormais, les dames joliment vêtues recevront les gens curieux de faire un voyage dans le temps à la salle Régimbal des Pères Trinitaires.

L'activité déménage

On ne change pas une formule gagnante. Le lieu où celle-ci se déroule, oui, mais pas la formule en soi. Ça, les organisatrices du Thé à l'anglaise l'ont compris. Désormais, les dames accueilleront les gens curieux de faire un voyage dans le temps chez Les Pères Trinitaires de Granby, plus précisément à la salle Régimbal.
Cette décision a été prise cet automne, alors que les dirigeants de l'église St.George, là où logeait le Thé à l'anglaise depuis deux ans et demi, ont manifesté leur intérêt de mettre plus d'emphase sur la série de concerts présentée dans le lieu saint.
Comme il n'était pas question pour les organisatrices de ranger les services de thé en porcelaine, l'argenterie et leurs costumes d'époque, elles ont vite cherché à se relocaliser. Les Pères Trinitaires offraient l'endroit idéal.
« Ils sont bien gentils », souligne Kathryn Harrington, une des femmes à l'origine de cet événement qui accueille une quarantaine de personnes chaque mois.
« Nous avons été très bien reçues, poursuit-elle. Nous avons maintenant l'air conditionné, plus de place et tout est sur le même niveau. »
Le prochain thé aura lieu le samedi 17 décembre, dès
13 h 40, à la salle Régimbal du 200, boulevard Robert, à Granby. Là, les gens seront reçus « comme des rois » par un groupe de femmes costumées, souligne Denyse Tremblay, aussi à l'origine de cet événement hors du commun.
« Et, chaque thé, on apprend quelque chose, insiste la passionnée. Et on rencontre des gens extraordinaires ! »
Au cours des deux dernières années, des gens de partout au Québec, voire des États-Unis, ont participé au Thé à l'anglaise offrant un volet culturel, historique et communautaire aux participants. Depuis sa création, l'événement a remis plus de 2000 $ à l'église St.George et les écoles primaires Parkview et Assomption de Granby ont pu se partager une somme de 500 $.
« Nous continuerons de donner aux milieux plus défavorisés », indique d'ailleurs Huguette Beauregard, qui fait partie de la dizaine de bénévoles dévoués qui donnent vie au Thé à l'anglaise.Ceux et celles qui souhaitent, comme le slogan de l'événement le veut, « revivre le passé et écrire l'histoire », sachez qu'il faut réserver. Pour ce faire, suffit de contacter Kathryn au 450-372-3446.
En sachant que Sir Thomas Lipton lui-même, commerçant écossais, autodidacte et créateur de la célèbre marque de thé Lipton, est le parrain de la grand-mère de la dame au bel accent anglophone, on peut s'attendre à ce que le Thé à l'anglaise aux Pères Trinitaires soit, sans équivoque, des plus authentiques!