La prescience

De quoi parlera-t-on à Noël? Avant la nouvelle tuerie aux États-Unis, hier, j'aurais répondu notre chance d'avoir évité une nouvelle fin du monde... un concept si vague et fréquent qu'il a perdu toute crédibilité.
Cela dit, si vous avez peur le 21 décembre, venez chez moi. J'ai une table de ping-pong. Ça ne nous sauvera de rien, mais au moins nous périrons en nous divertissant.
Je me demande quand même, si les Mayas étaient tellement forts qu'ils ont prédit la fin de l'humanité des centaines d'années d'avance, pourquoi n'ont-ils jamais su prédire - et éviter - leur propre déclin.
C'est comme les diseuses de bonne aventure. Si elles étaient vraiment prescientes, elles connaîtraient d'avance tous les numéros gagnants au loto, deviendraient immensément riches et cesseraient de dire la bonne aventure dans leur demi-sous-sol. Mais ce n'est pas le cas.
Tous les détails dans notre édition de samedi