Le directeur général du club de golf Miner, Daniel Bernard, accompagné du surintendant Pierre Daudelin : une équipe du tonnerre !

La page du Kid

Le Miner : ouvert à tout le monde !
Un vent de renouveau souffle sur le club de golf Miner depuis quelques années.
Bien entendu, le fait que la Ville de Granby soit devenue propriétaire des lieux a certes aidé quelque peu, mais en ce qui me concerne, c'est sans contredit la venue du sympathique Daniel Bernard à titre de directeur général qui aura permis à tout le moins d'en accélérer le processus.
Car non seulement l'ami Daniel est un golfeur qui possède d'énormes connaissances en la matière (en plus d'être un excellent senior dans notre région, il se renseigne sur à peu près tout ce qui fait dans l'industrie), mais il aime les gens.
Et les gens l'aiment !
Enlever cette satanée image de « club privé »
Des gens de la sorte, il en faudrait davantage afin de « faire casser » littéralement le préjugé comme quoi le golf n'est qu'un « sport de bourgeois », pratiqué par une clientèle aisée, chose à laquelle en vertu de sa longue tradition, le club Miner n'y échappe pas, évidemment... 
« Si je remonte dans le temps, il est vrai que la presque totalité de nos membres provenait d'une certaine aristocratie et que, pour avoir le privilège d'en devenir un, les gens se devaient d'en être référés par un autre. Le club avait même une grosse liste d'attente », de se remémorer Bernard, d'entrée de jeu. 
« Toutefois, les choses ont bien changé à partir de la fin des années 90, alors que les administrateurs ont décidé d'ouvrir le club au grand public et d'ailleurs nous combattons depuis ce temps cette satanée image de club privé qui, sans raison, nous colle toujours à la peau ! »
« À vrai dire, de cette époque, il ne nous reste qu'une poignée de membres et le terrain qui, lui, est toujours dans un parfait état. Le club appartient donc à la Ville de Granby, il est géré par un conseil d'administration et quiconque veut se joindre à nos 260 membres (ce qui inclut une quarantaine de membres juniors) est toujours le bienvenu chez nous », ajoute-t-il.
Un surintendant qui fait partie des meubles
Mais si le parcours est en aussi bonne condition, les dirigeants doivent assurément une fière chandelle au surintendant Pierre Daudelin ainsi qu'à toute son équipe. Il va sans dire que l'ami Pierre connaît le tabac, lui qui entreprend cette année une 41e saison à l'emploi du club situé aux abords des boisés qui porte le même nom. 
« Quand j'ai débuté comme employé, je n'étais âgé que de 17 ans et mon grand-oncle Gérard Potvin en était le surintendant. Le terrain était plutôt de type  links  avec de l'herbe longue haute de deux ou trois pieds le long des allées. Par contre, peu importe l'époque, notre but est toujours demeuré le même, celui d'améliorer constamment notre parcours », de conclure l'ami Pierre dont le travail a été reconnu par l'ensemble de sa communauté golfique puisqu'il s'est vu être décoré du titre de « bâtisseur » du club, sa photo étant bien en évidence dans les hauteurs du chalet.
Le surintendant du club de golf de Cowansville Derek Vokey (à gauche) doit être très fier de voir son frère Bob (à droite) accéder au Temple de la Renommée du golf au Québec.
On en jase autour d'un bon cigare
Premièrement, permettez-moi de féliciter et de souhaiter bonne chance à mon bon ami Sylvain Lemaire (Autobus Le Parcours de St-Alphonse) qui participe depuis mercredi au Grand défi Pierre Lavoie, un parcours de 1000 kilomètres à vélo reliant la région du Saguenay à celle de Montréal en passant par celles de Québec, la Mauricie, Lanaudière, les Laurentides ainsi que l'Outaouais. Bref, mon cher « Sly », merci de ton implication pour nos jeunes ! 
*****
Un grand moment pour une « légende » qui a grandi chez nous : figure bien connue dans l'industrie du golf en raison du fait qu'il est l'un des concepteurs de « cocheurs » les plus réputés au monde, le légendaire Bob Vokey (le grand frère de Derek, l'excellent surintendant du club Cowansville) fera son entrée au sein du Temple de la renommée le 21 juin prochain lors d'une cérémonie qui se tiendra au réputé Mount Bruno Country Club. 
Il va sans dire qu'il s'agit d'un honneur bien mérité pour ce fondateur de la marque « Vokey Design » maintenant âgé de 77 ans et qui a notamment côtoyé au cours de sa glorieuse carrière plusieurs grands noms du golf tels que Tiger Woods, Lee Trevino, Phil Mickelson, Rory McIlroy, Jordan Spieth et Bernhard Langer, pour ne nommer que ceux-là.
Pour les amateurs qui désiraient assister à l'événement, il est à noter que d'excellents billets sont encore disponibles et on peut se les procurer en composant le 514-252-3345.
*****
Finalement, je souhaite également la meilleure des chances à un autre de mes bons amis et fidèle lecteur, le grand sportif Éric « Butch » Bouchard qui, après de nombreuses années à besogner dans l'industrie du forage chez Puisatiers Experts, entreprend un nouveau défi en tant que chargé de projets chez Carpell, une compagnie de Granby, spécialisée en surfaces sportives synthétiques. 
Mes meilleurs voeux de succès à une vraie bonne personne...
Un peu d'humour
- Si je mourais, te marierais-tu encore ?, demande l'épouse.
- Bien sûr, répond le mari.
- Et la laisserais-tu venir à la maison ?
- Bien sûr, répond le mari.
- La laisserais-tu travailler dans ma cuisine ?
- Bien sûr, répond le mari.
- Dormirait-elle dans mon lit ?
- Bien sûr, répond le mari.
- Utiliserait-elle mon auto ?
- Bien sûr, répond le mari.
- Prendrait-elle mes bâtons de golf ?
- JAMAIS DE LA VIE !
- Pourquoi donc ?
- Elle est gauchère !