L'équipe Avril au début de sa participation à La Boucle de 135 km.

La Boucle : l'équipe Avril est tombée sous le charme

Le supermarché santé Avril se définit comme « un grand jardin qui rapproche d'un mode de vie plus sain. » Quand l'idée de former un groupe de cyclistes a été lancée à la succursale de Granby, plusieurs employés ont répondu présent, naturellement. Le 2 juillet dernier, 18 ont englouti les 135 km formant La Boucle, posant du coup les jalons de ce qui pourrait devenir une tradition.
L'équipe Avril à la fin de sa participation à La Boucle de 135 km dans le cadre du Grand défi Pierre Lavoie.
Le tout est né d'une contagion. 
François Ménard est directeur des opérations chez Avril supermarché santé. Il y a deux ans, un de ses collègues qui venait de participer au 1000 km dans le cadre du Grand défi Pierre Lavoie, lui a confié vouloir désormais accompagner des gens sédentaires pour leur faire vivre La Boucle, un trajet de 135 km. 
« Je l'ai pris au mot, lance
M. Ménard. Moi, un néophyte qui ne faisait pas de sport du tout, je me suis acheté un vélo ! J'ai fait du spinning tout l'hiver suivant et, l'an passé, j'ai fait La Boucle. »
Transporté par l'ambiance et la camaraderie qui se dégageaient de l'événement, le nouveau cycliste n'avait qu'une idée en tête : former une équipe dans son milieu de travail.
« J'ai senti l'esprit corporatif qu'il y avait là-bas, raconte-t-il. Je me disais que ça pourrait être le fun de vivre ça chez Avril. »
L'accumulation des cubes d'énergie une fois mai arrivé et la participation de sa grande fille à La Course Montréal-Québec avec son école secondaire l'ont aussi motivé. « Je voulais embarquer d'autre monde ! », dit-il, prenant ainsi la relève du collègue qui a été sa bougie d'allumage.
Entraînement
Habitué aux défis pensés par Pierre Lavoie pour avoir participé à plusieurs, Michel Gévry, un enseignant qui cumule des milliers kilomètres de vélo dans les mollets, a accompagné l'équipe Avril dans son entraînement. Au terme de l'événement, il n'avait que de bons mots à l'endroit des cyclistes. « Quel beau groupe de persévérants. Des gens imprégnés d'un objectif commun, mais avec des bagages différents, a souligné M. Gévry. Tout le monde a pédalé ensemble et affronté l'élément (le vent) avec succès. Nous avons maintenu une moyenne de près de 25 km/h pour tout le parcours ! »
L'entraîneur a d'ailleurs applaudi les copropriétaires des supermarchés santé Avril, Rolland Tanguay et Sylvie Senay qui, dit-il, ont compris le message de Pierre Lavoie voulant que les employeurs puissent faire une différence dans la recherche d'une meilleure santé physique et mentale chez leurs employés.
« Quelle compagnie sera la prochaine à favoriser l'accès aux saines habitudes de vie de son personnel ? », a d'ailleurs souligné l'entraîneur. 
Le défi est lancé !

Partir de zéro

Quelques jours seulement après La Boucle où elles avaient toutes deux roulé 135 km, Maude Besner et Mélanie Deslandes, du supermarché santé Avril, avaient un sourire dans la voix. Elles qui ne possédaient pas de vélo de route il y a quelques mois, ont adoré leur expérience. À un point tel qu'elles sont prêtes à recommencer l'an prochain !
« Je suis tellement fière de moi, raconte Mélanie Deslandes, acheteuse chez Avril. Souvent, je me rappelais que j'étais partie de rien. Pas de vélo. Même pas de casque ! »
C'est sa soeur et son beau-frère qui ont convaincu la mère de famille de se joindre à l'équipe Avril. « Et quand j'embarque dans quelque chose, j'y vais jusqu'au bout, insiste-t-elle. Je suis très assidue »
Cette ténacité, jumelée à un conjoint conciliant, a fait en sorte que Mélanie a été fidèle à ses entraînements. « C'est aussi une belle leçon de vie pour mes enfants de voir d'où maman est partie et que maintenant, l'entraînement et le vélo font partie de ma vie ! »
De son côté, Maude Besner, directrice des finances, ne pouvait trouver meilleur moyen pour se remettre en forme après la venue de son deuxième enfant. Elle qui n'avait jamais vraiment fait de vélo. « J'avais un vélo hybride que je n'utilisais pas ! », a-t-elle avoué.
« Ça a été un défi incroyable qui a eu un impact sur mes habitudes de vie », ne cache pas la jeune maman de 29 ans. 
Aujourd'hui, toute la petite famille se promet de belles sorties en vélo, surtout depuis l'achat d'un charriot pour amener bébé. 
« J'aimerais vraiment refaire La Boucle, indique Maude. Nous en avons déjà parlé. On veut même faire autre chose, une autre discipline et participer à un autre type d'événement, pour rejoindre tout le monde. L'effet de groupe, c'est tellement stimulant ! » Isabelle Gaboriault