La poursuite accuse la banque britannique Barclays et ses employés d'avoir menti sur la qualité des titres adossés à des créances hypothécaires vendus à des investisseurs de 2005 à 2007.

La banque britannique Barclays poursuivie aux États-Unis

Le département américain de la Justice a décidé de poursuivre la banque britannique Barclays pour son rôle dans la crise des prêts immobiliers à risque.
Une poursuite a été déposée jeudi auprès d'une cour fédérale de Brooklyn, dans l'État de New York.
La poursuite accuse la banque et ses employés d'avoir menti sur la qualité des titres adossés à des créances hypothécaires vendus à des investisseurs de 2005 à 2007. Selon le département de la Justice, cela a fait perdre des milliards de dollars aux investisseurs.
Deux anciens hauts dirigeants de Barclays sont également cités dans la poursuite.
Par voie de communiqué, Barclays a réfuté les accusations.