«Je sors la tête haute. Je suis fière de mon parcours», confie la Granbyenne Vanessa Borduas, pour qui l'aventure à La Voix s'est terminée dimanche à l'issue du duel qui l'opposait à G'nee.

«Je sors la tête haute» - Vanessa Borduas

«Je sors la tête haute. Je suis fière de mon parcours», confie Vanessa Borduas, pour qui l'aventure à La Voix s'est terminée dimanche à l'issue du duel qui l'opposait à G'nee. La Granbyenne repart non seulement la tête haute, mais avec bon nombre d'éloges à son endroit.
Vanessa Borduas ne cache pas qu'elle était déçue de devoir quitter l'émission. «Le but en participant à une émission comme ça est de te rendre le plus loin possible et d'aller chercher le plus d'expérience possible», dit-elle. Déçue peut-être de partir si tôt, mais ô combien «fière de ma performance», enchaîne-t-elle.
Son coach Marc Dupré l'a jumelée à G'nee pour le duel. Les deux femmes, qui ne s'étaient pas entendues chanter jusqu'à la première répétition, ont interprété Impossible de James Arthur. Lorsqu'elle attendait sur la passerelle avant de se rendre sur le plateau dimanche, Vanessa Borduas affirme que le stress était à son comble. «J'entendais mon coeur battre dans mes oreilles», dit-elle en rigolant.
Son stress s'est transformé en adrénaline et lui a donné le carburant nécessaire pour livrer sa performance. «Quand je vais sur scène, je compare ça à un combat de boxe. J'utilise mon stress comme de l'adrénaline. Là, c'était un vrai ring de boxe! J'étais dans le moment présent. Je me sentais vraiment bien, à mon aise», dit la jeune femme de 23 ans.
Tous les détails dans notre édition de mardi