Garder l'équilibre en été

CHRONIQUE \ L'été est une saison d'effervescence. Les journées commencent tôt et se terminent tard. On veut tout faire, être partout et ne rien manquer. C'est tellement agréable de pouvoir enfin se vêtir légèrement, profiter des repas à l'extérieur et s'entourer de la nature.
Tout est à son apogée durant l'été. 
Il y a tout de même une période où la réserve énergétique des végétaux baisse dû à l'élément feu. 
L'été, c'est Pitta dans toute sa puissance. 
Nous sommes, nous aussi, comme la nature : sensibles à cet excès de chaleur et plus susceptibles de ressentir de la fatigue. Il est donc important de maintenir un équilibre afin de bien profiter de notre été.
Les déséquilibres physiques liés au dosha Pitta sont les inflammations, les infections, les irritations de la peau, les problèmes de vue, l'hyperacidité, les éruptions cutanées, les sensations de brûlure, les migraines, les bouffées de chaleur, la fatigue et la diarrhée. Émotionnellement : l'impatience, la colère, la frustration, la jalousie, la critique, l'égo et l'intolérance. 
Alors, par où commencer ? 
D'abord on se repose. On ralentit durant les heures de « feu », soit de 10 h à 14 h. On met l'emphase sur les aliments rafraîchissants pour le corps et l'esprit. Tous les légumes verts sont bons pour cela. En effet, la plupart sont amers, le meilleur goût pour Pitta. L'amer est anti-inflammatoire. Il soulage les brûlures de l'organisme, purifie le sang, le foie et élimine les toxines. Au choix : coriandre, menthe, concombre, brocoli, salade, roquette, pissenlit, endive, céleri, kale, asperges, courgettes, épinards... 
On privilégie aussi les goûts sucrés comme les melons, la mangue, l'ananas, et l'astringent, par exemple la pomme grenade, le thé et les germinations. 
On évitera alors trop d'exposition au soleil, la chaleur et les aliments frits, trop salés, trop chauds, trop épicés, acides et fermentés. On s'éloigne des excès en général. On évite aussi de sauter des repas, de faire de l'exercice intense à l'extérieur et le travail sous pression. S'en demander trop intellectuellement et physiquement aggrave Pitta, qui a tendance à dépasser ses limites. On diminue la consommation d'aliments réchauffants, tels les viandes rouges, les oeufs, les betteraves, les oignons, les radis, les piments, les arachides et le café. 
Pour garder les enzymes à leur meilleur, on s'hydrate à l'eau tempérée et on évite la crème glacé après le repas. On boit aussi des tisanes de pissenlit, menthe, fenouil, réglisse ou rose dans l'après-midi, à la fois digestives et refroidissantes. On pacifie Pitta avec l'eau de coco, les marches en forêt, le jardinage, du vélo, les baignades, du yoga doux et on prend du bon temps en famille et entre amis.
Voici la recette d'une petite boisson estivale
- 1 l d'eau 
- le jus de 3 limes 
- 1 c. à table d'eau de rose
- 5 c. à table de sucre de canne brut 
- 1/2 c. à thé de sel. 
Bien mélanger le tout et déguster.
Cette chronique fera relâche pour la saison estivale. Je vous souhaite donc un été rempli de légèreté et de douceur. 
On se retrouve à l'automne. 
Namasté !