Annie Blanchard, coordonnatrice de Réussir avec PEP, et Marieve Massé, bibliothécaire espace clientèle à la bibliothèque Paul-O.-Trépanier, ont plein de projets en tête pour Galette, la marionnette qui sert d'emblème pour le plaisir de lire chez les petits.

Galette et le plaisir de lire

Pendant que Kim Thuy, Alexandre Jardin, Patrick Sénécal et les autres attirent les adultes à coup de mots à la bibliothèque Paul-O.-Trépanier, les petits, voire les tout-petits, eux, fréquentent le lieu en grand nombre entre autres pour y voir Galette. Véritable vedette, le sympathique personnage cache dans sa salopette trucs et astuces pour développer le plaisir de lire. Sa mission, il veut maintenant la faire rayonner au-delà des murs de l'établissement de la rue Dufferin. C'est décidé, Galette prend la route !
Les nombreux ateliers d'éveil à la lecture en compagnie de la marionnette Galette connaissent un grand succès à la bibliothèque de Granby. Lors du passage de l'hebdo Le Plus vendredi matin dernier, une vingtaine d'enfants de moins de cinq ans coloriaient sagement en attendant de voir le livre que Galette cachait dans la pochette de sa salopette. 
L'idée de ces ateliers destinés à promouvoir la lecture chez les enfants, à préparer leur entrée à la maternelle en développant leur motricité fine, leur langage, etc, et en permettant aux parents de socialiser et de briser l'isolement vient d'une concertation du milieu. « Ça suit un sondage effectué il y a quelques années par l'Observatoire des tout-petits (qui place le développement et le bien-être des enfants au coeur des priorités de la société québécoise), explique Annie Blanchard, coordonnatrice de Réussir avec PEP. Les résultats montraient qu'à Montréal, un enfant de moins de cinq ans sur trois n'était pas prêt à commencer la maternelle. À Granby, c'était un sur quatre. Ainsi, des gens du milieu se sont demandé ce qu'il était possible de faire pour ces tout-petits. »
C'est ainsi qu'est né Réussir avec PEP, en 2008. (voir autre texte)
Partenaire de la bibliothèque Paul-O.-Trépanier depuis ses débuts, le regroupement a vite fait de ramener Galette, le célèbre personnage d'une des collections de la maison d'édition Dominique et Compagnie, emblème du plaisir de lire.
« Nous avons une mission commune, soit d'aider les enfants sur le plan de la lecture, souligne Marieve Massé, bibliothécaire espace clientèle à la bibliothèque Paul-O.-Trépanier. Notre partenariat allait de soi ! Et au lancement des ateliers, nous avons eu une super belle réaction. »
Depuis le printemps 2015, les services de Réussir avec PEP ont rejoint des milliers d'enfants et leurs parents. « Dans les Rendez-vous de Galette, par exemple, nous voulons que l'enfant soit accompagné d'un parent ou d'un grand-parent », insiste Marieve Massé. 
L'enfant seul n'aura pas le réflexe ou le goût de lire par lui-même, fait remarquer Annie Blanchard. « Il faut que le parent l'aide et nous, nous voulons (par les ateliers) être des modèles pour ces parents. »
Le nez dehors
Comme la bibliothécaire et la coordonnatrice souhaitent faire profiter de tout ce que Galette a à offrir au maximum d'enfants et de familles de la région, elles ont décidé d'envoyer la marionnette à la rencontre des petits et des grands dans leur milieu. 
« La mission est la même, indique Marieve Massé. Ça ajoute un plus. »
Avec Galette sur la route, toutes deux souhaitent rejoindre les familles qui n'ont pas l'habitude d'utiliser les services de la bibliothèque municipale. « C'est une forme de teaser ! », ne cache pas Mme Massé. 
Galette sur la route s'adressait à l'origine aux organismes qui oeuvrent auprès des enfants de
0 à 5 ans. Encore là, un des parents doit accompagner son enfant pendant l'atelier. La demande étant si forte, Galette est maintenant prêt à se rendre dans les garderies, centres de la petite enfance et groupes scolaires pour y rencontrer des enfants jusqu'à neuf ans.
Pour en savoir plus, on s'informe directement chez Réussir avec PEP au 450-361-6140.
Une vingtaine d'enfants de moins de cinq ans se sont présentés au Rendez-vous de Galette vendredi dernier à la bibliothèque Paul-O.-Trépanier. Une activité gratuite qui connaît un vif succès.
Il était une fois...
En 2009, la Fondation Lucie et André Chagnon s'unissait au ministère de la Famille pour lancer un fonds pour le développement des jeunes enfants. De celui-ci est né Avenir d'enfants, un projet collectif qui allait s'étendre sur une décennie. C'est grâce à ce projet que la région a pu voir naître Réussir avec PEP.
«Grâce à un regroupement de partenaires, nous nous sommes donné comme mission de permettre une rentrée scolaire réussie à tous les enfants», explique Annie Blanchard, coordonnatrice du programme.
Au fil des ans, Réussir avec PEP a développé les Rendez-vous de Galette, l'Heure du conte parents-enfants, les Samedis de jouer avec papa, des camps préparatoires à la maternelle dans les HLM, Galette en poussette et Boukiminis, un club de petits lecteurs. 
Plusieurs de ces ateliers sont offerts à la bibliothèque municipale Paul-O.-Trépanier. Un lieu qui, depuis sa métamorphose, se veut encore plus accueillant et chaleureux. «Des fois, les gens sont intimidés par la bibliothèque, souligne Marieve Massé, bibliothécaire espace clientèle. Certains vivent un malaise de venir avec les enfants. Il ne faut tellement pas! On veut que les gens parlent. Nous voulons faire de la bibliothèque un lieu de rencontre, un milieu de vie. Tout le monde est bienvenu et on leur dit: 'Soyez chez vous!'»
Comme chez eux
Vendredi dernier, Le Plus a pu vivre un des Rendez-vous de Galette en compagnie d'enfants, de parents, de grands-parents et, bien sûr, de Galette. Deux animatrices, des éducatrices spécialisées, étaient sur place pour accueillir la vingtaine de petits présents et leur accompagnateur. Lors des rendez-vous avec Galette à la bibliothèque, un thème est choisi - vendredi on parlait de cirque - et des jeux, des bricolages et des chansons se rapportent à ce thème. Chaque fois, Galette apporte dans sa pochette de salopette un livre collé au sujet de la journée et les éducatrices en font la lecture.
«Avec Galette sur la route, on part d'une histoire et on monte toute notre activité autour. C'est différent», explique Sandy Boily, éducatrice. 
Mylène Gaboriault participait pour la deuxième fois à un Rendez-vous de Galette avec sa fille Shoshana, quatre ans. «Elle commence l'école et comme je ne suis pas une grande 'liseuse', ça lui permet de découvrir plein d'histoires, se réjouit la maman de 32 ans. Elle chante, elle bricole. Ils font diverses activités.»
Karine, de son côté, fréquente les ateliers de Réussir avec PEP depuis un an avec sa fille Maddy. Ceux-ci, dit-elle, lui permettent de briser l'isolement, d'échanger et de socialiser avec d'autres parents. «Maddy attend les vendredis avec impatience, raconte-t-elle. Elle a hâte de voir Galette. Cette activité me permet aussi de découvrir des livres que je n'aurais peut-être pas choisis. Ça permet une belle diversité.»
Seul papa du groupe ce matin-là, Patrice, père de trois enfants à qui il fait la lecture au coucher et parfois au moment de la sieste, disait, quant à lui, aimer le principe des Rendez-vous de Galette, car ceux-ci permettent à ses petits de socialiser. «Comme ils ne vont plus à la garderie, c'est l'fun pour eux de voir d'autres enfants», a-t-il dit pendant que sa petite Raphaëlle coloriait un gros lion.
Inutile de vous dire à quel point Annie Blanchard et Marieve Massé étaient heureuses et souriantes de voir deux petits garçons arriver à l'activité en courant.
«Tu vois, c'est ça qu'on veut!», a souligné Mme Blanchard, qui peut se réjouir de voir le projet d'éveil à la lecture toucher la cible.