Le gala de Génération Avenir a été précédé d'un cocktail dinatoire où les invités ont pu discuter allégrement avant la présentation des candidats et des gagnants.

Gala Génération Avenir : une formule revue et réussie

Génération Avenir a remporté son pari en revoyant la formule de son gala. La soirée pour récompenser l'audace de jeunes entrepreneurs s'est tenue dans un décor moderne rappelant celui de l'émission Tout le monde en parle. Et tout le monde écoutait.
Les organisateurs ont dû revoir la formule précédente, où les invités mangeaient pendant le gala, puisque les présentateurs et finalistes ne réussissaient pas à retenir l'attention du public. Cette fois-ci, un cocktail dinatoire précédant le gala a permis à tous de discuter allégrement avant la grande soirée, pour laquelle ils étaient tout ouïe. 
Les candidats ont été présentés au public de manière originale. Dans une courte vidéo, chacun a eu à prendre un shooter de vodka, après quoi leurs réactions ont bien fait rire le public.
Ils ont ensuite eu à répondre à quelques questions, dont « la question qui tue », en référence à l'émission, préparées à leur attention par les animateurs, Nicolas­ Duvernois, propriétaire de PUR Vodka et de Roméo Gin, et Yves Pronovost­, propriétaire du restaurant­ Le MacIntosh­ Pub. 
Le public devait ensuite voter pour son coup de coeur en direct, grâce à des télécommandes. Le résultat étant immédiatement connu, le prix Coup de coeur Desjardins était aussitôt remis à celui qui avait séduit le public. Ensuite, le grand gagnant de la catégorie était révélé.
Entrepreneur à 21 ans
Propriétaire de Tarzan Studio­, Antoine Senay-Latendresse a remporté le prix et le Coup de coeur Desjardins dans la catégorie Communication, marketing et divertissement. 
Il réalise des vidéos depuis la sixième année du primaire. Celui qui célébrera son 22e anniversaire lundi a fait ses débuts avec des vidéos de skateboard avant de mettre la main sur un premier contrat. Les affaires ont réel­lement pris leur envol lorsqu'il a terminé ses études collégiales. Depuis, son entreprise ne cesse de croître. Le studio a récemment déménagé à l'Usine 231, où une quinzaine de personnes fourmillent durant les grosses semaines. Six personnes sont employées à temps plein, en plus de deux stagiaires et des pigistes selon les contrats.
« Raconter une histoire dans une vidéo, c'est ma spécialité. On a beaucoup de clients en sport, mais on ne fait pas juste ça. Je veux amener la créativité dans quelque chose de plus corporatif, raconte-t-il en entrevue à La Voix de l'Est. On est tous jeunes dans la boîte et on ne proposera pas quelque chose qu'on ne veut pas faire. On repousse les limites. »
D'ailleurs, l'entreprise a connu une poussée de croissance il y a deux semaines, alors qu'un deuxième bureau a été inauguré à Ottawa. « Il y avait un grand besoin dans les vidéos corporatifs. On a vraiment un marché à Ottawa et on a déjà fait notre marque. »
M. Senay-Latendresse a particulièrement aimé que tous les nominés soit sur la scène en même temps, l'effet de groupe étant rassurant. « Je ne me sentais pas seul et en compétition », a-t-il dit.
La soirée a d'ailleurs donné l'occasion aux candidats de faire connaissance­ et de créer des contacts.
Jury
En tout, vingt-cinq dossiers ont été analysés par le jury composé d'Élaine Plamondon, d'Olivier Poulin­, de Bruno Vary et de Carl Ward, sous la supervision de Jean-François Perreault, représentant publicitaire à La Voix de l'Est. 
Chacun des juges a investi plusieurs heures à lire le cahier de candidature et à écouter les entrevues filmées, sans oublier les discussions pour en arriver à un gagnant dans chaque catégorie, de même que pour déterminer le jeune entrepreneur de l'année et la personnalité La Voix de l'Est.
Les gagnants
Communication, marketing et divertissement : Antoine Senay-Latendresse, Tarzan Studio
Commerce de produits : Manuel Gosselin, Indigo Super Fruit
Commerce de services : Maxime Roy, Emyx Technologies inc.
Santé : Manon Jacob, Concept Vie Active inc.
Services professionnels : Kevin Migué, Migué & Fournier arpenteurs géomètres inc.
Jeune entrepreneur de l'année : Manuel Gosselin, Indigo Super Fruit
Coup de coeur : Maxime Poulin, Café de la brûlerie
Prix Personnalité La Voix de l'Est : Maxime Poulin, Café de la brûlerie