Frank Dancevic a renoué avec l'action il y a quelques semaines seulement.

Frank Dancevic en transition

On se demandait s'il viendrait chez nous cette année. Mais il est là, comme un seul homme, lui qui a bénéficié d'un laissez-passer.
Trois fois champion du Challenger­ (en 2003, 2006 et 2013), Frank Dancevic s'amène à Granby après avoir renoué avec l'action il y a quelques semaines seulement. Tenu à l'écart du jeu pendant plus de sept mois à la suite d'une opération à un bras, il se retrouve aujourd'hui au 422e rang mondial, bien loin du 65e rang qu'il a occupé il y a 10 ans.
«J'entame une transition, a commencé par dire Dancevic. J'ai 32 ans, j'ai été blessé plus souvent qu'à mon tour au cours des dernières années et je veux maintenant devenir un bon joueur de double. Je vais continuer à jouer en simple, mais le double va prendre de plus en plus de place.»
À Granby, en 2004, il avait été couronné en double en compagnie de l'Américain Brian Baker. Il jouera en compagnie de son compatriote Brayden Schnur cette semaine.
«J'aime jouer en double et je pense que ça peut me permettre de prolonger ma carrière et de connaître du succès à nouveau. J'ai encore du plaisir sur un court de tennis, mais je ne sais pas si je suis capable de revenir dans le top 100 en simple compte tenu de mon âge et de l'usure de mon corps. En double, tout est possible.»
Pour le reste, Dancevic va devenir papa pour la première fois en novembre. Et il semble que l'athlète originaire de Niagara Falls soit en train de devenir­ un bon Québécois.
«Nous venons de vendre notre condo de l'Île-des-Soeurs et nous allons déménager à Brossard. Ma femme adore le Québec.»
Et lui, il aime toujours Granby.
«Je suis chez moi ici. C'est un beau tournoi, mon Challenger­ préféré. Je reviens toujours avec énormément de plaisir.»