La fondation Pierre Jules Crevier célèbre son 30e anniversaire. À ce jour, 3,4 millions de dollars ont été remis en services et en bourses à des citoyens de la région, a annoncé Luc Perron, directeur de la fondation.

Fondation Pierre Jules Crevier: 30 ans au service des étudiants et des aînés

Offrir un coup de pouce financier aux étudiants et prendre le temps d'accompagner les aînés. Voilà les missions qui se perpétuent à la Fondation Pierre Jules Crevier qui célèbre son 30e anniversaire. Plus de 3 millions de dollars ont été offerts en bourses et en services à ce jour dans la région. L'héritage et la générosité du fondateur ont d'ailleurs été soulignés à l'occasion d'un rassemblement regroupant membres et bénévoles.
« On n'existerait pas si un homme d'affaires qui était fortuné ne nous avait pas laissé sa fortune, a expliqué Luc Perron, directeur de la fondation, lors d'un rassemblement soulignant le 30e anniversaire. C'est de rappeler le personnage, rappeler sa grande générosité. Il nous a confié un montant substantiel pour qu'on aide des gens aînés. »
À la suite du décès accidentel de son fils, Émile-Jules Crevier a créé une fondation à sa mémoire. Il a d'abord offert un coup de pouce aux étudiants en leur offrant des bourses. L'homme d'affaires, propriétaire de l'usine Coca-Cola à Granby, a ensuite décidé d'élargir le service d'aide et de se tourner vers les personnes âgées de 60 ans et plus. 
Un service de voiturage d'accompagnement pour permettre aux aînés de se rendre à leurs rendez-vous ou de faire leurs emplettes a été mis sur place. Un service jugé « essentiel », estime Hélène Champagne, présidente de la Fondation Pierre Jules Crevier. 
Chaque mois, entre 700 et
750 transports sont effectués par les bénévoles. Depuis la naissance de la fondation, on estime que plus de
155 000 accompagnements ont été assurés. Les aînés peuvent aussi bénéficier de différents services, notamment de l'aide pour effectuer leur déclaration de revenus ou remplir des formulaires gouvernementaux. 
Le programme PAIR, un service d'appel quotidien qui procure une sécurité aux aînés, est également offert. Granby est d'ailleurs le seul endroit où le service est dispensé 365 jours par année. 
La mère de Rachelle Carr, par exemple, a reçu plus de
1000 appels. Chaque coup de fil représentait pour elle « son premier rendez-vous de la journée », a raconté sa fille. « Le programme PAIR lui a permis de profiter de son autonomie avec respect », enchaîne-t-elle. 
Bourses
L'aide aux étudiants, première mission de la fondation, n'est pas à négliger. Quelque
543 étudiants inscrits en formation professionnelle, au cégep ou à l'université ont bénéficié de bourses à ce jour. Celles-ci varient de 250 $ à 1000 $ par session. Cette année seulement,
33 étudiants peuvent compter sur une aide financière de la fondation, précise M. Perron. 
« La fondation a été extrêmement importante pour moi parce que j'avais un appui financier et un mentor pendant mes études », a mentionné Pierrette Lallier, qui au terme de son parcours scolaire est devenue écrivaine publique. 
Pas moins de 3,4 millions de dollars ont été offerts au cours des 30 dernières années par la fondation, dont 40 % de cette somme pour des bourses. « La fondation va durer encore de nombreuses années. On est sur de bons rails », assure M. Perron.
Et tout cela serait impossible sans l'aide de leur soixantaine de bénévoles. « Grâce aux nombreux bénévoles, la fondation existe encore aujourd'hui », affirme René-Jean Fournier, qui a occupé à la fois le poste de président et de directeur de la fondation.