De 2016 à 2017

Quand arrive la fin de l'année, il est de bon ton de faire un examen personnel pour revisiter tous les gestes qu'on a faits de janvier à février. 
Quand arrive la fin de l'année, il est de bon ton de faire un examen personnel pour revisiter tous les gestes qu'on a faits de janvier à février. 
Je dois dire que j'ai manqué de santé et que mon bilan est au négatif. J'ai commencé à vivre avec l'été. Les À-côtés du Palace et les Concerts dans le parc Victoria m'ont permis de mettre des vitamines dans mon panier émotif. Le retour à l'écriture de mes chroniques a ravivé le plaisir de communiquer avec les lecteurs de l'hebdo Le Plus. Le plus important a été de reprendre contact avec la vie des gens, de sortir au soleil, de jaser dans les cafés, de prendre conscience qu'il y a des personnes qui s'inquiétaient pour moi. 
Que de « comment ça va, madame Arbour ? » m'ont fait réaliser que notre ville est à l'échelle humaine. Que de mercis je dois à ceux et celles qui ont soutenu les présentations des Journées de la Culture, Les Conteuses, les Cafés (Histoire, Voyage, Musique). 
Rien de mieux, dans la vie, que la présence de mes deux soeurs (Claudette et Monique) ! 
Il y a le temps des souvenirs et le temps des résolutions (l'avenir). Que me réserve 2017 ? 
Dès janvier, un an de plus à mon âge. En mars, un café historique avec la complicité du Palace (Jocelyn Lemoine) et de la Société d'Histoire (Joanne Rochon). Peut-être Les Conteuses et certainement la Semaine de la Francofête avec l'Association Québec-France. 
J'ai aussi amorcé la planification des À-côtés et du parc Victoria et, pour l'automne, il y aura les Journées de la Culture. 
J'ai du pain sur la planche. Quelle belle expression ! 
Et je n'oublie pas mes écrits sur le français grâce à Isabelle Gaboriault dans ce journal.
Donc, il me reste des voeux pieux, généreux, nombreux, chaleureux pour une année fructueuse et heureuse. On souhaite toujours la Santé, c'est obligatoire à la réalisation de tous les projets. Le Soleil, c'est la vitamine D nécessaire au plaisir de vivre. Les Voyages (ici ou au loin), c'est la découverte de soi avec les autres et, comme le disaient les anciens, « le paradis à la fin de vos jours » ! 
Dépêchez-vous de faire votre paradis sur terre en faisant la paix avec vous-même et votre entourage,