Vue aérienne du terrain synthétique de l'Université de Sherbrooke, une réalisation de Carpell.

Croître au pas de course

Surfaces Carpell n'est pas l'entreprise la plus flamboyante de Granby. Cela ne l'empêche pas de rayonner d'un océan à l'autre et de connaître une croissance... au pas de course, grâce à un produit phare: les terrains synthétiques de soccer et de football.
«En 2010, nous avons procédé à l'installation de 12 terrains synthétiques pour la pratique du soccer et du football, dont un à l'université de Moncton et d'autres à Saint-Hyacinthe et à Thunder Bay», a récemment expliqué le président et fondateur de la PME, Paul Caron.
Mais ce dont ce dernier est le plus fier, c'est que huit des terrains synthétiques vendus et installés par son équipe, dont celui du parc Jean-Yves Phaneuf à Granby en 2008, ont obtenu la certification FIFA deux étoiles. «La FIFA (Fédération internationale de football association) a son propre laboratoire et ses deux étoiles sont un des plus hauts standards pour la qualité du revêtement et de l'installation», dit Paul Caron. Et cela ne devrait pas s'arrêter là, assure-t-il. Surfaces Carpell est en attente d'autres certifications.
Détail important: la PME de Granby ne fabrique pas elle-même les terrains de gazon synthétiques. Depuis quelques années, elle est la distributrice exclusive au Canada de la multinationale italienne Mondo. Selon Paul Caron, Mondo fabrique des terrains synthétiques haut de gamme qui sont maintenant entièrement recyclables.
Tous les détails dans l'édition de lundi.