La directrice générale de la Chambre de commerce de Brome-Missisquoi (CCBM), Hélène Sactouris, le président d'honneur du 10e gala reconnaissance, Guy Vincent, ainsi que la présidente de la CCBM, Hélène Paquette.

Chambre de commerce: un gala sous le signe de l'unification

La table a été mise lundi pour le 10e gala pour la reconnaissance des entreprises de la région de Brome-Missisquoi, qui aura lieu le 21 octobre prochain à l'école secondaire Massey-Vanier. L'événement se déroulera sous le signe de l'unification, dans la foulée de la fusion récente de plusieurs chambres de commerce du secteur.
«Ce sera l'occasion de démontrer une voix unique et de montrer nos couleurs locales, d'en être fiers. Et ce sera l'occasion pour les entreprises de célébrer l'unification dans Brome-Missisquoi», a indiqué à La Voix de l'Est la directrice générale de la Chambre de commerce de Brome-Missisquoi (CCBM), Hélène Sactouris.
Avec ce renouveau, plusieurs aspects ont été revus en vue du gala, notamment en ce qui a trait aux juges qui détermineront les entreprises gagnantes. «Nous avons choisi de faire appel à un jury provenant de l'extérieur de Brome-Missisquoi. Tous les questionnaires seront par ailleurs codifiés et aucun nom n'apparaîtra dans les documents remis aux juges», précise la coordonnatrice de l'événement, Mélanie Gobeille. 
Cette dernière note également que la pondération a été changée et que les questionnaires sont désormais disponibles autant en anglais qu'en français. 
«Cinq entreprises maximum vont être retenues dans chacune des catégories à titre de finalistes. Elles seront avisées au début du mois de mai et celles-ci auront jusqu'au 30 juin pour remplir un cahier des charges. L'identité des finalistes sera toutefois tenue secrète jusqu'à la mi-septembre», indique Mme Gobeille. 
Les entreprises peuvent s'inscrire jusqu'au 30 avril. «Il est également possible d'inscrire une entreprise que l'on croit méritante», souligne la présidente de la CCBM, Hélène Paquette. Il existe 12 catégories, trois prix de reconnaissance, ainsi que le titre d'entreprise de l'année.
«Si on ne tente pas sa chance, il y a au moins une chose de certaine, c'est qu'on ne gagnera pas», a rigolé le président d'honneur de l'événement, Guy Vincent, également propriétaire d'Inotec inc., où la conférence de presse a eu lieu.
Il est possible d'obtenir plus de détails ou de remplir le formulaire de mise en candidature au
cccr.quebec/inscription-gala-2017/