À quelques heures de la toute première émission de C'est ma toune, Marie-Ève Janvier et Jean-François Breau sont fébriles.

C'est ma toune : Marie-Ève Janvier et Jean-François Breau dans leur élément

À quelques heures de la toute première émission de C'est ma toune, Marie-Ève Janvier et Jean-François Breau sont fébriles. Ça se comprend: ce n'est pas rien de se retrouver à la barre d'un gros show de Radio-Canada diffusé en direct! Mais les premières répétitions et l'enregistrement d'un premier pilote, mardi, les ont grandement réconfortés, a laissé savoir Marie-Ève, hier, alors qu'elle et Jean-François étaient en route pour une deuxième journée de «pratique» sur le plateau de tournage.
«Hier (mardi), ç'a été tout un tourbillon d'informations à assimiler, raconte-t-elle. Il y avait plein de détails techniques avec lesquels se familiariser, plein de monde qui nous parlait en même temps à gérer... Aujourd'hui (hier), on va se concentrer à vraiment faire tout ça en temps réel, en 1h, comme si c'était une vraie émission.»
«Mais honnêtement, ç'a tellement bien été hier (mardi)! poursuit-elle. À un moment donné, on s'est regardé et on s'est dit: "mon Dieu! ça peut-tu couler aussi bien que ça vendredi! ça serait fantastique". Ça nous a beaucoup rassurés, ça nous a donné confiance, et on est plus relax ce matin (hier). Bon, c'est sûr qu'on a encore bien des croûtes à manger et qu'il y a des millions de détails à corriger, mais on sent qu'on est à notre place. D'une certaine façon, il y a un côté qui ressemble beaucoup à ce qu'on fait en spectacle. Toute la dynamique de scène, le fait d'être nourris par le
Tous les détails dans notre édition de jeudi