Annie Blanchard en a parcouru du chemin depuis Star Académie en 2005. Elle n'a pas une carrière «à gros déploiement», mais elle «fait (sa) petite affaire, de façon régulière et stable».

Annie Blanchard en spectacle au Palace samedi : «Une belle évolution»

Annie Blanchard devait être au Palace en novembre dernier. Mais à cause d'un vilain virus, elle a dû reporter son passage dans la région. C'est finalement ce samedi qu'elle nous rendra visite. Et comme elle le dit si bien, «c'est un mal pour un bien», puisqu'elle a en mains depuis janvier un nouveau disque, donc de nouvelles chansons à présenter.
Des nouvelles chansons aux sonorités plus que jamais folk et country, totalement assumées. «Ce sont mes racines, la musique qui a bercé mon enfance et le genre que j'écoute encore le plus», dit l'auteure-compositrice-interprète acadienne.
Sur ses deux premiers albums, Sur l'autre rive et Marcher vers le nord, elle nous avait habitués à des mélodies aux accents country-folk. Sur le second un peu plus que le premier... et beaucoup moins que sur le troisième. «À l'époque, j'étais encore sur la lancée d'Évangéline, et je ne voulais pas déstabiliser les gens, donc j'ai opté pour la continuité avec des ballades et de la pop», raconte la jeune femme.
Tous les détails dans notre édition de mardi