Les utilisateurs des tablettes Fire pourront encore protéger leurs données locales avec une fonction de cryptage.

Amazon permettra le cryptage de données locales

L'entreprise Amazon fait marche arrière; les utilisateurs des tablettes Fire pourront encore protéger leurs données locales avec une fonction de cryptage.
Amazon avait décidé en septembre de retirer la fonction pour chiffrer les données locales parce que ses clients ne l'utilisaient pas. Cette décision a ressurgi dans l'actualité la semaine dernière alors que le géant Apple refuse de remettre au FBI les données cryptées du téléphone de l'un des tireurs de l'attaque de San Bernardino, Syed Rizwan Farook.
La porte-parole d'Amazon, Robin Handaly a confirmé samedi que l'option de cryptage serait offerte dans la version améliorée de la tablette, accessible à compter du printemps. Elle a indiqué que l'entreprise n'allait pas commenter davantage la nouvelle.
Les données cryptées - ou chiffrées - sont brouillées par les appareils électroniques et seuls ceux qui savent le mot de passe peuvent y accéder. Amazon avait retiré la fonction de cryptage, mais la communication entre les dispositifs Fire et le nuage d'Amazon, ainsi que les données dans le nuage étaient encore cryptées.
Amazon était l'une des 15 entreprises - avec Google, Facebook et Microsoft - qui avaient déposé des documents en cour pour appuyer Apple dans sa querelle contre le FBI.
Le 2 décembre dernier, Syed Rizwan Farook et sa femme ont abattu 14 personnes dans le comté de San Bernardino, en Californie. Le gouvernement croit que le iPhone sécurisé de M. Farook contient des informations sur de possibles complices ou d'autres indices sur le drame. Or, Apple juge que le déverrouillage du cellulaire rendrait les iPhone vulnérables à de prochaines attaques.
Apple plaidera sa cause en cour le 22 mars prochain.