312 millions $ investis dans l'usine de pneus Bridgestone à Joliette

L'usine de fabrication de pneus Bridgestone de Joliette sera modernisée, grâce à un coup de pouce du gouvernement du Québec.
Les travaux de modernisation nécessiteront des investissements de 312 millions $. Québec y apportera sa contribution de 54 millions $, soit un prêt de 44 millions $ et une contribution non remboursable de 10 millions $.
Le premier ministre Philippe Couillard et sa ministre de l'Économie, Dominique Anglade, en ont fait l'annonce, vendredi à Joliette, aux côtés de la direction de l'entreprise.
Le projet vise à moderniser et à robotiser les équipements de production de l'usine afin qu'elle puisse notamment répondre aux demandes en évolution du marché des pneus.
Robert Verreault, directeur général de l'usine Bridgestone de Joliette, a indiqué que cet investissement de 312 millions $ était le plus important dans cette usine depuis son ouverture en 1965. Il y voit un investissement à long terme assurant l'avenir de l'usine.
Il a d'ailleurs noté que 95 pour cent de sa production est exportée.
«Si on ne faisait rien à l'usine de Joliette, avec l'usine vieillissante, on arrivait à un marché qu'on n'était plus capable de servir», a commenté M. Verreault.
«C'est un très, très beau signal» qui est ainsi envoyé, a commenté de son côté le premier ministre Couillard.
Il a souligné que le message ainsi transmis par Bridgestone valait pour toute l'industrie manufacturière québécoise: il est important de se moderniser pour affronter la concurrence.
«On va être très actif, très proactif pour favoriser ce genre d'investissement-là», a affirmé le premier ministre, qui se dit prêt à accompagner d'autres entreprises en cette matière. «Allez, embarquez dans le train. Il faut moderniser. Il faut être plus productif. On va être là pour vous aider», a-t-il résumé.
Quelque 1300 employés travaillent au sein de l'entreprise.