Jérémie Poupart et Karl Magnone ouvriront une deuxième succursale de Tite Frette Bières et compagnie à Saint-Jean-sur-Richelieu, moins de cinq mois après leur implantation à Granby.

Une deuxième adresse pour Tite Frette

Moins de cinq mois après son implantation à Granby, l’épicerie fine spécialisée en bières de microbrasseries et produits du terroir Tite Frette Bières et compagnie est déjà en mode expansion. Elle ouvrira une succursale à Saint-Jean-sur-Richelieu d’ici Noël et prévoit ajouter deux autres adresses en 2019.

Le jeune commerce connaît une croissance en accéléré. « C’est trois fois plus gros que ce qu’on avait prévu dans notre plan d’affaires », s’est réjoui lundi l’un des deux copropriétaires, Karl Magnone.

À Granby, la petite épicerie spécialisée a déjà connu trois phases d’expansion — la première s’est imposée après un mois d’opération —, qui ont permis d’augmenter la superficie de vente du petit local de la rue Notre-Dame de 200 à 800 pieds carrés. Le nombre de variétés de bières qui y sont offertes a grimpé de 200 à 700. « À Granby, nous sommes maintenant le plus gros détaillant de bières de microbrasseries », assure l’entrepreneur.

Croissance oblige, Tite Frette doit aussi agrandir son équipe. Deux personnes y seront embauchées à temps partiel.

Deux fois plus gros

La succursale de Saint-Jean-sur-Richelieu — qui sera située dans un immeuble ancestral de la rue Place du Marché, dans le secteur du Vieux-Saint-Jean — sera deux fois plus grande que celle de Granby. Quelque 1000 bières y seront proposées, de même qu’une variété élargie de produits du terroir. Des bières seront aussi vieillies dans la cave du local, qui, lui, sera au rez-de-chaussée.

Karl Magnone affirme que l’ouverture d’un point de vente dans cette ville, dont son partenaire d’affaires Jérémie Poupart est originaire, a toujours été dans les plans. Ils auront ainsi chacun la direction d’une succursale. L’embauche de deux employés à temps partiel est aussi prévue à ce nouveau commerce, qui aura le même look « vintage, moderne, chic » qu’à Granby, dit M. Magnone.

Les attentes sont élevées face à cette nouvelle succursale, qui nécessite un investissement de 100 000 $. « La population de Saint-Jean-sur-Richelieu plus élevée qu’à Granby et la proximité de Brossard, qui n’a pas de point de vente, font en sorte qu’on devrait y avoir un chiffre d’affaires deux fois plus grand qu’à Granby », fait-il valoir.

Projets

Karl Magnone et Jérémie Poupart voient grand. Ils planchent aussi sur l’ouverture de deux autres points de vente l’an prochain. Ils regardent entre autres depuis un petit moment du côté de Bromont, mais ils n’ont pas encore réussi à dénicher le local approprié qui, selon eux, doit avoir un cachet « vieillot ».

« On est aussi en contact avec Waterloo pour trouver un petit, petit local. Mais c’est dur de trouver des locaux qui ont le look vieillot qu’on veut. On ne veut rien de trop récent et froid. On veut que ce soit chaleureux et accueillant », dit Karl Magnone.

Selon lui, leur expansion est, pour l’heure, tributaire de leurs recherches de locaux. « On se laisse porter, selon ce qu’on trouve et qui fait du sens », précise-t-il.

Les deux partenaires estiment en outre qu’ils pourraient devoir investir dans un entrepôt d’ici deux ans. Et c’est à Granby qu’il pourrait être situé. « Pour le moment, les fournisseurs livrent en succursale, mais éventuellement, ça va nous prendre une place pour recevoir la marchandise. Quand on achète de grandes quantités, ça prend de l’espace pour stocker les produits », dit M. Magnone.

Les deux associés se sont par ailleurs fixé comme objectif de « faciliter la transition » de ceux et celles qui aimeraient délaisser les bières commerciales au profit du vaste univers des bières de microbrasseries. Le premier cours de l’Académie Tite Frette se déroulera ce samedi à la Ferme Héritage Miner.