Machinage Gagné a fait l’acquisition d’un bâtiment industriel de la rue Laurent pour y aménager un nouveau centre d’usinage et y répartir sa production, explique le copropriétaire de l’entreprise granbyenne, Francis Boag.

Une autre usine pour les 80 ans de Machinage Gagné

Machinage Gagné de Granby s’est offert un gros cadeau pour son 80e anniversaire de fondation : une nouvelle usine. L’entreprise a fait l’acquisition d’un bâtiment industriel situé rue Laurent pour y aménager un deuxième centre d’usinage et répartir ses opérations.

« On est en forte croissance depuis 15 ans. La demande est là. On avance », a lancé vendredi le copropriétaire de la PME, Francis Boag.

L’investissement demeure confidentiel. Mais il est assurément important. Même si le recrutement de personnel n’est pas facile, Machinage Gagné souhaite multiplier par deux son nombre d’employés d’ici quelques années. Des postes de jour, précise M. Boag, seront créés. Des machinistes sont actuellement recherchés.

La PME emploie environ une quarantaine de personnes sur trois quarts de travail.

« C’est un beau défi pour l’avenir. On essaie de s’entourer de gens ambitieux et travaillants, et qui ont aussi le goût d’avoir du plaisir au travail », dit le copropriétaire.

Spécialisée dans l’usinage général et de haute précision, Machinage Gagné souhaite diversifier sa production avec sa nouvelle usine, située à quelques centaines de mètres de son siège social du boulevard Industriel.

Pour atteindre cet objectif, Francis Boag et son associé depuis trois ans, Stéphane Pitre, ont fait l’acquisition d’une imposante machine qui permettra dorénavant à l’entreprise de produire « aisément » des pièces qui peuvent atteindre des dimensions de deux mètres par trois mètres de long.

« On va se spécialiser dans la fabrication et la réparation de grosses pièces. Personne ne fait ça dans la région », relève M. Boag.

Un troisième appareil de mesures de coordonnées a été acquis pour permettre un suivi et une inspection accrus des pièces de très haute précision.

Objectif : 100 ans

Pour l’heure, Machinage Gagné, dont la majorité des clients sont en Estrie et en Montérégie, a déjà entrepris des opérations d’usinage à sa nouvelle adresse. Une seule machine est toutefois opérationnelle. Une douzaine d’autres, déjà sur place, seront installées au cours des prochains mois.

Des travaux de rénovation ont été lancés au cours des dernières semaines, notamment afin de refaire l’accueil, réaménager l’intérieur et revoir l’éclairage.

En principe, la nouvelle usine de 18 000 pieds carrés devrait être pleinement opérationnelle à partir de l’automne, calcule Francis Boag.

À la barre de Machinage Gagné depuis 2004, M. Boag est le troisième propriétaire de l’entreprise fondée par Rosario Gagné, puis acquise par Pierrette et Marcel Duval dans les années 1980.

Avec plus de 100 000 pieds carrés de terrain disponible rue Laurent pour d’éventuelles phases d’agrandissement ainsi que la diversification de ses activités, Machinage Gagné a les yeux résolument tournés vers son 100e anniversaire, affirme Francis Boag. Selon lui, la table est mise pour que l’entreprise puisse célébrer son centenaire.

La PME vise par ailleurs le marché américain. La faiblesse du dollar canadien peut se révéler avantageuse pour les clients américains, estime-t-il.

Machinage Gagné a en outre investi pour acquérir un troisième appareil de mesure de coordonnées (CMM) qui permettra un suivi et une inspection accrus des pièces de très haute précision, souligne M. Boag.