Le fondateur de Terroir l’agence, Marc-Antoine Bergeron
Le fondateur de Terroir l’agence, Marc-Antoine Bergeron

Une agence pour représenter des artisans de boissons alcoolisées des Cantons-de-l'Est

Natif et résident des Cantons-de-l’Est, le sommelier Marc-Antoine Bergeron, a mis sur pied Terroir l’agence pour représenter les viticulteurs, brasseurs et cidriculteurs de la région et pour promouvoir la qualité de leurs produits auprès des restaurateurs et du grand public.

De la plonge au bar, en passant par le service, M. Bergeron a expérimenté les différentes facettes du monde de la restauration au cours des 20 dernières années. Il souhaitait démarrer son entreprise et a vu l’opportunité de marier son amour de la région et de ses produits avec son expérience en restauration.

Dans son portfolio, on retrouve pour l’instant six vignerons, un producteur de bières et un cidriculteur, basés en très grande majorité dans les Cantons-de-l’Est. Des discussions sont en cours avec d’autres artisans afin de bonifier l’offre.

En plus de la représentation, Marc-Antoine Bergeron s’occupe aussi de la livraison de produits « pour aider tout le monde dans la chaîne », dit-il.

Très attaché à l’ancrage local, le chef d’entreprise image la philosophie de sa démarche par le leitmotiv « Tout le monde en bénéficie », qui est également associé au logo de l’agence. « Ma mission est que tout le monde en bénéficie et que l’argent demeure au Québec », assure M. Bergeron.

Les produits qu’il représente ne sont pas disponibles à la SAQ, ce qui lui procure une certaine exclusivité et offre une vitrine intéressante aux artisans dont la production n’est pas assez grande pour se retrouver sur les tablettes de la société d’État.

Une formation pour les restaurateurs

Sommelier depuis trois ans, il a remporté en décembre dernier la compétition « Battle of the Somm », qui regroupait 16 sommeliers provenant des quatre coins du Québec.

À LIRE AUSSI: Marc-Antoine Bergeron remporte la Coupe Stanley des sommeliers

Son expérience dans les restaurants lui permet de bien cerner les besoins de sa clientèle et d’offrir une formation sur les différents produits pour le personnel, un service qui n’est pas offert dans la plupart des agences, avance-t-il.

Marc-Antoine peut d’ailleurs compter sur les encouragements de son employeur, la Maison Boire, dans son aventure. « Mon patron désirait au même moment offrir plus de produits du terroir à sa clientèle. Ça ne pouvait pas mieux tomber », mentionne le sommelier.

Sa mission ne se limite pas aux restaurateurs : il compte bien gagner le cœur du grand public en offrant des dégustations à domicile, sans frais lorsque suivie d’une commande, et des capsules informatives sur les réseaux sociaux.

« L’engouement envers les vins québécois se fait ressentir auprès de plusieurs restaurateurs et beaucoup de gens s’y intéressent. C’est beau de voir que les Québécois ont le goût et le désir d’aider leur terroir », croit-il.

La prochaine étape de son aventure, souhaite-t-il, est de créer de l’emploi dans sa région.