Le directeur général de la SODEB, Charles Lambert, estime que le projet du nouvel incubateur industriel pourrait voir le jour au cours de la prochaine année.

Un second projet d'incubateur industriel en gestation

La demande d’espaces locatifs dans l’incubateur industriel est telle que la Société de développement économique de Bromont (SODEB) planche sur la construction d’un nouvel établissement.

« On est en train de bâtir l’écosystème d’innovation à Bromont. On se donne les moyens d’accompagner les startups et les PME dans leurs projets », a indiqué le directeur général de la SODEB, Charles Lambert.

En fait, le projet en est à ses balbutiements. La SODEB doit déposer sous peu une demande d’aide financière avoisinant 11 000 $ au Pacte Brome-Missisquoi. Cette somme servirait principalement à embaucher un consultant pour préparer un appel d’offres pour la construction d’un espace multilocatif et évaluer les propositions des différents candidats.

« On veut voir l’intérêt de promoteurs immobiliers de s’associer avec la Ville dans le projet d’un nouveau [incubateur], car celui que l’on a est au maximum de sa capacité. [...] On espère avoir quelques propositions pour pouvoir les comparer et voir celle qui nous permettrait de réagir le plus rapidement possible aux opportunités d’accueil de nouvelles entreprises », a mentionné M. Lambert.

Si tout se déroule comme prévu, l’appel d’offres devrait être lancé en avril et le nouvel immeuble serait opérationnel « d’ici un an ».

Éventail de services
L’incubateur actuel accueille une dizaine d’entreprises. Le nouveau bâtiment, qui serait érigé à proximité du premier, boulevard de l’Innovation, en abriterait autant, a précisé M. Lambert. On parle de compagnies en démarrage, mais également de PME en progression.

À ce chapitre, notons que la SODEB a récemment lancé, de concert avec la firme de services-conseils Inno-Centre, un programme pour accompagner les entreprises ayant un chiffre d’affaires de moins de deux millions de dollars dans une « phase de croissance rapide ». L’initiative se décline sous la forme de « coaching » individualisé.

Le bras économique de Bromont dispose d’un budget global de 70 000 $ pour ce nouveau programme d’incubation. Chaque « accompagnement » coûtera 37 500 $. La SODEB assumera 75 % de la facture. De leur côté, les participants devront débourser 5000 $. La somme restante (17 500 $) proviendra d’une enveloppe conjointe du ministère de l’Économie, des Sciences et de l’Innovation du Québec et de Développement économique Canada.

Selon le DG de la SODEB, près de 90 % des entreprises qui passent par l’incubateur s’enracinent ensuite à Bromont. « On voit beaucoup de belles histoires d’entreprises en croissance qui ont commencé à Bromont, a dit M. Lambert, citant en exemple HiTrainer, spécialisée dans la mise en marché de systèmes d’entraînement “haute intensité” novateurs. On développe des outils pour que ce type de succès se multiplient. »