Spécialisé dans la vente de jeux de société, et doublé d’un espace café, Le coin ludique, propriété de Jean-Luc Durocher, a ouvert ses portes vendredi rue Principale.

Trois nouveaux commerces au centre-ville

Le printemps fait éclore de nouveaux commerces au centre-ville de Granby. Trois nouvelles adresses, dont deux épiceries spécialisées dans la vente de bières de microbrasseries, peuvent déjà ou pourront être découvertes prochainement.

Situé au 184, rue Principale, Le coin ludique est le premier des trois à avoir ouvert ses portes. Le commerce est spécialisé dans la vente de jeux de société, mais son propriétaire, Jean-Luc Durocher, y a ajouté un volet restauration. Il est ainsi possible de déguster un café de spécialité ou un « bubble tea » (thé aux perles), tout en expérimentant les démonstrateurs des jeux.

L’endroit est inspiré du pub ludique Randolph à Montréal, souligne l’entrepreneur de 24 ans. Mais, plutôt que de servir de l’alcool, il a préféré la formule de café ludique, afin que les enfants y aient aussi leur place.

« Je n’ai pas l’intention de devenir millionnaire avec ce commerce-là, mais je veux permettre aux gens de se rapprocher et privilégier le contact humain que permettent les jeux de société, en cette période où la technologie est très présente », explique-t-il.

Passionné de jeux de société et attiré par l’entrepreneuriat, Jean-Luc Durocher a décidé de combiner ses intérêts pour proposer un endroit où il est possible de découvrir de nouveaux jeux et les essayer, « avec un service personnalisé ».

Avec quelque 130 produits en inventaire, Le coin ludique offre un très large éventail de jeux. Des soirées découvertes y seront organisées. « Je n’essaie pas d’attirer un type de clientèle en particulier. Je ne veux pas juste les gamers invétérés. J’aimerais aussi aller chercher les joueurs occasionnels qui commencent et veulent découvrir les jeux de société », explique le proprio.

Situé à deux pas de la place Johnson, le commerce passe un peu inaperçu pour l’instant. L’affichage extérieur sera bonifié au cours des prochaines semaines, une fois qu’il aura été approuvé par la Ville et que des rénovations auront été réalisées à la façade de l’immeuble, souligne Jean-Luc Durocher.

Tite Frette Bières et Compagnie, dont Karl Magnone est copropriétaire, ouvrira le 28 mai rue Notre-Dame.

Tite Frette
Fruit d’un « hasard », selon les principaux intéressés, deux épiceries fines spécialisées dans la vente de bières de microbrasseries et de produits du terroir ouvriront par ailleurs leurs portes bientôt. La première à le faire, Tite Frette Bières et Compagnie, se laissera découvrir à partir du 28 mai au 303, rue Notre-Dame, voisin de Caféine & Co.

Pour débuter, le commerce offrira quelque 200 bières dans environ 200 pieds carrés, mais une phase d’expansion est déjà prévue à l’automne. Un espace « dégustation/éducation » sera aménagé et un imposant frigo de type « walk in » sera ajouté pour offrir plus de bières fraîches, affirme le copropriétaire des lieux, Karl Magnone.

« Mon objectif, c’est d’avoir la plus grande sélection de bières de microbrasseries dans la région. En octobre, j’aimerais avoir 600 bières », dit celui qui s’est lancé dans cette aventure avec Jérémie Poupart.

Les deux associés, qui pourraient éventuellement inclure les cidres et vins québécois à leur offre, voient à long terme et prévoient même ouvrir une succursale de Tite Frette d’ici la fin de l’année dans la région. L’emplacement reste à préciser, dit Karl Magnone.

Ce dernier affirme que les employés du commerce seront tous formés en biérologie par l’école MBière afin de mieux guider la clientèle dans ses découvertes. Cela permettra à l’endroit de se distinguer des grandes chaînes d’épiceries, où de plus en plus de bières de microbrasseries sont offertes, selon le copropriétaire.

Ouvert sept jours par semaine, Tite Frette Bières et Compagnie offrira les Samedis découvertes avec dégustation des produits. L’Académie Tite Frette offrira pour sa part des cours de dégustation. Le terroir québécois, dont plusieurs produits se marient bien aux bières, y sera également en valeur.

Ouvert à partir du 8 juin, Bières & pantoufles, copropriété de Roger Cyr Châteauneuf et Hélène Gaudreau, aura pignon dans la rue Principale.

Bières & pantoufles
Bières & pantoufles, qui a pignon au 98 rue Principale, ouvrira pour sa part le 8 juin prochain. Passionnés de bières de microbrasseries, Hélène Gaudreau et Roger Cyr Châteauneuf, qui forment un couple dans la vie comme en affaires, ont décidé d’en faire l’élément central de leur commerce.

Selon Mme Gaudreau, la demande pour ce type de produits est bien présente, alors que ce secteur est en effervescence. « Ça bouge vraiment beaucoup dans le monde brassicole. Il y a beaucoup de nouveaux produits qui sortent et de nouvelles microbrasseries qui poussent. Les styles de bières se mélangent et les brasseurs font preuve de créativité », dit-elle.

L’endroit offrira pour débuter les produits de plus de 50 microbrasseries différentes, en plus des cidres et du vin, précise l’entrepreneure. Là aussi, les produits du terroir (miel, chocolats, sauces piquantes, fromages, croustilles, etc.) y occuperont une place de choix.

Ouvert du mercredi au dimanche, Bières & pantoufles se voudra un commerce accueillant et où l’on s’y sent à l’aise, comme à la maison, chaussé d’une bonne vieille paire de pantoufles. D’où le clin d’œil aux pantoufles dans la raison sociale, souligne Hélène Gaudreau.

La copropriétaire affirme que l’ouverture quasi simultanée de Tite Frette représente un « petit défi de plus », un « bon stress ». Elle et Karl Magnone ont même suivi leurs cours en même temps chez MBières. Mais le centre-ville est suffisamment grand pour les deux, dit celle qui n’est pas fermée à une collaboration éventuelle.

« À Montréal, il y a ce type de commerce à tous les coins de rue. Elle va avoir sa clientèle et moi la mienne », convient Karl Magnone.