Le président d’iXmédia, Carl-Frédéric De Celles et Nadine Tremblay, spécialiste en accessibilité chez iXmédia

Le temps d’un Web accessible à tous les utilisateurs est arrivé

L’agence de création Web iXmédia souhaite sensibiliser les entreprises et les organisations publiques à l’importance de rendre les sites Internet accessibles pour tous les utilisateurs, notamment ceux avec un handicap ou une incapacité temporaire comme un bras cassé.

La direction d’iXmédia indique au Soleil qu’actuellement, environ 50 % de ses clients exigent comme critère lors de la signature de contrat que leur site et leur application mobile répondent aux attentes des clientèles ayant des besoins particuliers.

«Alors qu’un restaurateur peut investir des dizaines de milliers de dollars pour avoir un ascenseur, des rampes et des toilettes adaptées, il est souvent difficile pour ce même client d’accéder au site Web pour procéder à une simple réservation», déplore Nadine Tremblay, spécialiste en accessibilité chez iXmédia. 

Elle donne également comme exemple le fait que la couleur, les contrastes et la grosseur des caractères sur le Web peuvent influencer certaines personnes. «On le sait, dans notre population, il y a beaucoup de daltoniens», dit-elle. «Il faut arrêter de discriminer une partie de la population. Ils ont les mêmes droits d’accès à l’information», poursuit-elle.

Afin de mieux informer les entrepreneurs de la région de Québec sur les pratiques à adopter, l’agence installée dans le quartier Saint-Roch lancera le 20 mars prochain sa campagne de sensibilisation baptisée Web pour tous. iXmédia prévoit tenir une série de rencontres, de conférences et de consultations avec des dirigeants d’entreprise pour les accompagner afin qu’ils appliquent les bonnes recettes en matière d’accessibilité. 

Selon le président d’iXmédia, Carl-Frédéric De Celles, Québec est sur la bonne voie, mais il reste encore beaucoup de chemin à parcourir pour créer des outils plus dynamiques. Il stipule que si l’aspect de l’accessibilité est évoqué rapidement lors de la création d’un site, la facture ne sera pas beaucoup plus dispendieuse pour l’entreprise.

«Aujourd’hui, presque tout passe par le Web. Avec le temps, c’est devenu un outil très technique. Les grands joueurs sont obligés de respecter certaines normes, mais visiblement, ils ne le font pas beaucoup», souligne M. De Celles. «Il y a parfois des frustrations lorsqu’on tente de faire des choses en ligne. L’objectif est de rendre la vie plus facile à tout le monde et iXmédia s’est entourée d’une expertise de pointe dans ce domaine.», poursuit-il.  

Mardi, à partir d’une étude réalisée par le Laboratoire de promotion d’accessibilité du Web, Radio-Canada avançait que seulement 33 % des sites gouvernementaux étaient actuellement facilement accessibles aux personnes ayant une déficience visuelle. Et pour l’ensemble des sites publics et privés, seulement 17,8 % avaient jusqu’à présent adopté des pratiques convenables en matière d’accessibilité.