Travailler en toute sécurité… psychologique

Pierre Théroux
Collaboration spéciale

Proximité PME présente des contenus qui mettent en valeur des approches et pratiques, d’ici et d’ailleurs, à la fois innovantes et inspirantes. À surveiller le samedi: des cas d’entreprises du Québec qui s’illustrent sur des enjeux importants du monde des affaires. 

***

Imaginez un environnement de travail où chaque employé se sent libre de partager ses réactions, ses opinions et ses critiques constructives sans crainte de railleries ou de représailles. Bienvenue dans l’entreprise sans peur, telle que décrite par Amy Edmonson, professeure de leadership et de management à la Harvard Business School, dans son livre The Fearless Organization dont un article de l’édition française du Harvard Business Review résume les grandes lignes de ce modèle d’organisation où les gens se sentent psychologiquement en sécurité.

Les gestionnaires qui croient encore au pouvoir de la peur pour motiver les employés se trompent. Car, au contraire, la peur inhibe la collaboration. À l’inverse, dans les lieux de travail psychologiquement sûrs, les employés savent qu’ils peuvent se tromper, faire des erreurs, mais aussi recevoir du feed-back sur leur performance sans craindre pour leur emploi. Et les entreprises y développent une culture de l’audace qui favorise l’apprentissage, l’innovation et la collaboration.

La sécurité psychologique est d’ailleurs le principal facteur de succès du géant Google qui, au fil des ans, a mené plusieurs études sur la réussite de ses équipes de travail. Les chercheurs y ont constaté que la sécurité psychologique était même considérée comme la fondation de base sur laquelle reposaient les quatre autres piliers de cette performance: des objectifs clairs, des collègues fiables, un travail qui ait du sens et la conviction que leur contribution a un impact.

Travailler dans un environnement psychologiquement sûr n’entraîne pas pour autant l’immunité contre les confrontations. La sécurité psychologique permet aux employés dont les avis divergent de parler franchement et d’apprendre de différents points de vue.

Avec la participation de l’École d’Entrepreneurship de Beauce