Télétravail : bien analyser la situation

Pierre Théroux
Collaboration spéciale

Proximité PME présente des contenus qui mettent en valeur des approches et pratiques, d’ici et d’ailleurs, à la fois innovantes et inspirantes. À surveiller le samedi: des cas d’entreprises du Québec qui s’illustrent sur des enjeux importants du monde des affaires. 

***

Le déploiement de la campagne de vaccination ravive l’espoir d’un retour à une vie plus normale. Les entreprises devront néanmoins se demander si l’environnement de travail reprendra ou non son rythme d’avant la pandémie. La réponse se trouve dans l’expérience et les données acquises ces derniers mois, indique un article du MITSloan Management Review.

L’une des plus grandes questions est de savoir s’il faut obliger les employés à reprendre une semaine de travail au bureau de cinq jours. Certaines entreprises comme Netflix ne voient aucun côté positif au travail à distance, alors que d’autres ont déjà décidé de fermer tous leurs bureaux.

Or, aucun de ces choix radicaux ne semble être basé sur des données ou des analyses approfondies. Ce sont également des positions qui mettent dans le même panier tous les travailleurs, selon tous les types d’emploi et dans des situations familiales ou personnelles similaires. Pourtant, des études démontrent que certains employés souhaiteraient retourner au bureau cinq jours-semaine ou jamais, tandis que d’autres opteraient pour deux ou trois jours. Et ce qui est le mieux pour les ventes peut être très différent de ce qui est le mieux pour le marketing.

Il importe de ne pas établir des politiques générales avec des preuves limitées. Merck, pour sa part, a mené différentes analyses pour concevoir de nouvelles politiques de travail basées sur des données. Elle en a conclu que son effectif est hétérogène et qu’aucune politique unique ne conviendra à tous les employés. Les modalités de travail adoptées après la pandémie vont probablement durer des décennies, il vaut donc la peine de les faire correctement.

Avec la participation de l’École d’Entrepreneurship de Beauce