Revigorer son entreprise par l’intelligence collective

Pierre Théroux
Collaboration spéciale

Proximité PME présente des contenus qui mettent en valeur des approches et pratiques, d’ici et d’ailleurs, à la fois innovantes et inspirantes. À surveiller le samedi: des cas d’entreprises du Québec qui s’illustrent sur des enjeux importants du monde des affaires. 

***

Le monde est en perpétuel changement. Malgré une avalanche d’innovations de rupture ces 20 dernières années, par exemple, les nouvelles technologies sont encore loin d’avoir tout dévoilé. Par conséquent, les entreprises ne peuvent plus rester figées dans le temps, indique le magazine Forbes en rappelant qu’un organisme qui n’évolue pas est condamné à disparaître.

Pour survivre dans le contexte actuel d’incertitude et de complexité, le concept d’entreprise vivante devient donc la règle à laquelle les organisations doivent se préparer dès maintenant. La question de l’intelligence collective n’est alors plus une option, mais plutôt une priorité. Avec, à la clé, la circulation fluide de l’information qui doit être notamment convertie en connaissances afin de nourrir analyses, stratégies et apprentissage pour, au final, encourager les initiatives et prendre de meilleures décisions.

La mise en place d’une intelligence collective passe d’abord par une remise en question draconienne des pratiques de gestion et des codes liés aux organisations pyramidales afin de basculer vers des schémas plus collaboratifs, axés sur la confiance et l’autonomie. La décentralisation des prises de décision, par exemple, permet à chaque cellule qui compose les organisations d’être plus agile et intelligente, avec leur propre capacité d’action et de réaction.

Les gestionnaires devront aussi composer des équipes en tenant compte des spécificités et des talents de chacun. Il en va de même des équipes dirigeantes qui doivent avoir conscience de leurs propres limites afin de s’en remettre à des compétences internes et externes pour compléter leur aptitude à mener les projets, conduire le changement et prendre les bonnes décisions.

Avec la participation de l’École d’Entrepreneurship de Beauce