Commerce électronique: les manufacturiers doivent aussi prendre le virage

Pierre Théroux
Collaboration spéciale

Proximité PME présente des contenus qui mettent en valeur des approches et pratiques, d’ici et d’ailleurs, à la fois innovantes et inspirantes. À surveiller le samedi: des cas d’entreprises du Québec qui s’illustrent sur des enjeux importants du monde des affaires.

***

La pandémie a mis en lumière l’importance des technologies numériques. Faute de pouvoir se rendre dans les magasins ou les centres commerciaux pendant la période de confinement, les consommateurs se sont en effet tournés vers le commerce électronique pour se procurer divers biens et même de la nourriture auprès de détaillants.

Mais il n’y a pas que les détaillants qui ont intérêt à mettre en place ou développer des infrastructures numériques pour répondre aux nouvelles habitudes des consommateurs. Les entreprises manufacturières doivent aussi offrir une expérience numérique à leurs clients, indique un article du Harvard Business Review.

Si des fabricants tardent à prendre ce virage, d’autres ont déjà une longueur d’avance et investissent pour se doter d’outils numériques qui permettent notamment de recueillir des informations sur les produits, lire les avis, comparer les prix, vérifier la qualité et la disponibilité des produits, faciliter les achats ou encore d’améliorer le service après-vente.

L’article cite en exemple une compagnie qui a créé un portail en libre-service offrant la possibilité de faire des commandes en ligne et leur suivi, ou encore l’automatisation des commandes répétées. D’autres vont même jusqu’à utiliser des applications de visualisation 3D ou de réalité augmentée pour enrichir l’expérience-client.

L’adoption de technologies numériques est d’autant plus importante qu’un nombre grandissant de clients de fabricants sont prêts à faire leurs achats sur des sites Web ou des applications mobiles. La prolifération des outils numériques, les changements démographiques et la pandémie actuelle ne feront qu’augmenter ces tendances.

Avec la participation de l’École d’Entrepreneurship de Beauce