Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
La ministre fédérale de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, Marie-Claude Bibeau, a annoncé vendredi un investissement de 165,7 millions $ pour moderniser l’équipement agricole.
La ministre fédérale de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, Marie-Claude Bibeau, a annoncé vendredi un investissement de 165,7 millions $ pour moderniser l’équipement agricole.

Ottawa accorde 165, 7 millions $ pour soutenir la transition écologique des fermes

Jessica Beauplat
La Presse Canadienne
Article réservé aux abonnés
Les consommateurs canadiens auront plus de chance de trouver des aliments produits de façon écologique dans les épiceries au cours des prochaines années. La ministre fédérale de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, Marie-Claude Bibeau, a annoncé vendredi un investissement de 165,7 millions $ pour moderniser l’équipement agricole.

Le nouveau Programme des technologies propres en agriculture comporte deux volets de financement.

Le volet adoption aidera les agriculteurs et producteurs agricoles du pays à adopter des technologies qui favorisent la diminution des gaz à effet de serre (GES). Les producteurs désirant bénéficier de l’appui du gouvernement fédéral pour adapter leur ferme pourront demander un soutien financier qui couvrirait jusqu’à 75 % des coûts d’un projet de plus de 50 000 $ s’ils font partie d’une organisation sans but lucratif.

Quant au volet recherche et innovation, il soutiendra la recherche, le développement et la commercialisation de technologies propres en agriculture.

Avec le réchauffement climatique, les saisons sont moins prévisibles. Il devient donc de plus en plus important de moderniser la machinerie, le système informatique et de numériser les composantes de la production pour faciliter la gestion des terres agricoles, a fait valoir la ministre fédérale.

«Les consommateurs canadiens sont de plus en plus exigeants» et veulent s’assurer «que leurs aliments ont été produits de façon durable», a par ailleurs ajouté Mme Bibeau en direct d’une ferme de Saint-Pie en Montérégie. D’où l’importance de soutenir les agriculteurs dans cette transition pour les aider à demeurer compétitifs, a souligné l’élue libérale.