Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Les salariés de Semences Prograin à Saint-Césaire ont signé une nouvelle convention collective le 28 janvier 2021.
Les salariés de Semences Prograin à Saint-Césaire ont signé une nouvelle convention collective le 28 janvier 2021.

Nouvelle convention collective chez Semences Prograin

Nicolas Bourcier
Nicolas Bourcier
La Voix de l'Est
Article réservé aux abonnés
Une nouvelle convention collective régissant les conditions de travail des employés de la production chez Semences Prograin à Saint-Césaire a été signée le 28 janvier dernier pour les trois prochaines années. Le projet de convention a été adopté à 87% lors d’une assemblée générale le 5 décembre 2020.

Le nouveau contrat de travail, qui touche la vingtaine d’employés de l’entreprise spécialisée dans le développement et la transformation de fèves de soya, prévoit des augmentations de salaire de 7,5 % sur trois ans auxquelles s’ajoute un montant forfaitaire annuel de 500 $ pour les 2 premières années, rapporte le Syndicat des Travailleurs et Travailleuses unis de l’alimentation et du commerce, section locale 1991-P, par voie de communiqué.

«Le nouveau contrat de travail permet à ces travailleurs de consolider leurs emplois tout en maintenant un excellent niveau de conditions de travail en Montérégie », affirme le président des TUAC 1991-P, Mario Maisonneuve.

D’autres gains se sont ajoutés aux acquis négociés lors des négociations antérieures, souligne le syndicat des TUAC 1991-P, citant entre autres l’amélioration des clauses concernant les heures supplémentaires et les vacances annuelles et l’ajout de congé personnel pouvant aussi servir de congé pour maladie. 

L’entente prévoit aussi la bonification des primes pour les quarts de soir, les quarts de nuit, les salariés de la ligne de semences, les formateurs, les chefs d’équipe, de la prime de polyvalence ainsi que de la prime réservée aux employés qui se partagent les fonctions d’opérateur, d’ensacheur et de cariste lors de l’ensachage des « totes » (caisses d’une tonne). Enfin, en cas d’une invalidité de nature personnelle, l’employeur assumera la totalité de la prime du salarié pour une période maximale de 17 semaines.

«J’aimerais profiter de l’occasion pour féliciter nos membres syndiqués(e)s de l’usine Semences Prograin à Saint-Césaire pour la réussite de ce processus de négociation. Le nouveau contrat de travail permet à ces travailleurs de consolider leurs emplois tout en maintenant un excellent niveau de conditions de travail en Montérégie », a affirmé le président des TUAC 1991-P, Mario Maisonneuve.