Le député de Granby, ministre des Transports et responsable de l’Estrie, François Bonnardel, est l’initiateur de la page «Achat local Granby», qui compte à ce jour près de 10 500 membres.
Le député de Granby, ministre des Transports et responsable de l’Estrie, François Bonnardel, est l’initiateur de la page «Achat local Granby», qui compte à ce jour près de 10 500 membres.

Les réseaux sociaux comme tremplin

Jean-François Guillet
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est
On parle souvent des effets néfastes des réseaux sociaux. Mais, il y a aussi de bons côtés. Le ministre des Transports, député de Granby et responsable de l’Estrie, François Bonnardel, en a tiré profit pour soutenir l’économie dans la région en créant la page «Achat local Granby». «En ces temps difficiles pour tout le monde, montrons à quel point on sait se serrer les coudes : achetons québécois», peut-on lire en accédant à la plateforme.

Le mouvement n’a pas tardé à prendre de l’ampleur. À ce jour, la page compte près de 10 500 membres. On y retrouve autant des gens qui cherchent des produits d’ici que des personnes qui en ont à vendre. Idem pour les services. Selon François Bonnardel, le momentum est bien tangible.

«Dès que la pandémie a frappé, on a décidé de poser des gestes, des actions concrètes rapidement. À la différence de certaines municipalités, on inclut la Chambre de commerce de la Haute-Yamaska dans le projet, car elle représente autant les petites, les moyennes que les grandes entreprises. Ça a décollé tellement rapidement. On a été agréablement surpris de voir à quel point les résidents d’une ville d’un peu moins de 70 000 habitants peuvent se mobiliser. C’est une initiative qui démontre vraiment que les gens ont à cœur de soutenir leur économie locale.»

En fait, l’idée avait déjà fait des petits au Saguenay et à Terrebonne, notamment. Le député de Granby a décidé de s’en inspirer pour créer une initiative à la couleur des gens d’ici. «On savait que l’idée était bonne. Et force est d’admettre qu’on a eu raison, car on fait partie du top 3 au Québec, en terme de popularité, pour ce genre d’initiative», a-t-il fait valoir.

François Bonnardel n’est toutefois pas du genre à voir les choses avec «des lunettes roses». «Les commerçants tirent bien leur épingle du jeu, entre autres grâce à des initiatives comme «Achat local Granby». C’est évident que c’est une économie qui peut être fragile, mais on s’en sort mieux que certaines autres provinces. C’est un énorme combat pour l’économie du Québec, pour les travailleurs. Chaque petit geste peut faire une grosse différence pour soutenir nos emplois locaux.» Jean-François Guillet