Le bâtiment de 4645 mètres carrés (50 000 pieds carrés) qui abritait jusqu’en janvier 2016 le supermarché Loblaws, à Cowansville, sera transformé en locaux industriels et commerciaux.

Le Loblaws de Cowansville transformé en locaux industriels et commerciaux

L’énorme bâtiment laissé à l’abandon depuis janvier 2016 par Loblaws sur la rue du Sud, à Cowansville, sera converti en locaux industriels et commerciaux avec espaces de vente au public. Le fabricant Luminaire Authentik sera le premier locataire à installer ses pénates dans l’ancien supermarché.

Le projet est celui de Maude Rondeau et de Christian Foisy. Le couple veut que le bâtiment de 4645 mètres carrés (50 000 pieds carrés) devienne une « destination design » où les gens pourront magasiner des biens tout en observant des créateurs à l’œuvre. « On veut en faire une vitrine pour des entreprises québécoises de design », a expliqué la jeune femme lundi après-midi en dévoilant les détails du projet.

Le bâtiment sera aménagé pour accueillir des entreprises manufacturières des secteurs agroalimentaires et de design. Des boutiques occuperont sa devanture alors que les ateliers seront installés au fond du bâtiment. Des baies vitrées permettront aux clients de voir les artisans au travail.

Parmi ces entreprises, on retrouve Luminaire Authentik, créée par Mme Rondeau en 2015. La boîte se spécialise dans la conception, la fabrication et la distribution de luminaires destinés au domaine commercial et résidentiel. Ses produits ont été vendus à l’Hôtel Reine-Élizabeth à Montréal ainsi qu’à des chaînes de restaurant comme Saint-Hubert, Mikes et Bâton Rouge.

Les affaires roulent rondement pour la jeune PME. Deux ans après que la production ait été déménagée d’un garage pour des locaux plus grands à Lac-Brome, la croissance de l’entreprise fait que ses employés se trouvent déjà à l’étroit. Un problème qui sera résolu dans quelques mois lorsqu’ils aménageront dans l’ancien supermarché. Luminaire Authentik triplera alors son espace de travail en occupant environ 1160 m2 (12 500 pi2) de la bâtisse, soit 25 % de la superficie totale.

La superficie restante sera offerte en location, a indiqué M. Foisy, qui travaille dans le secteur de la gestion immobilière. Des espaces de 465 m2 (5000 pi2) à 2787 m2 (30 000 pi2) pourront être aménagés, a-t-il dit.

Un vide comblé

La conversion de ce grand bâtiment à un jet de pierre du centre-ville réjouit la mairesse Sylvie Beauregard. La fermeture du Loblaws avait créé un grand vide, a-t-elle rappelé.

Le projet de locaux industriels et commerciaux arrive à point nommé, a souligné Robert Desmarais, directeur général du Centre local de développement (CLD) de Brome-Missisquoi. La ville de Cowansville manque de locaux pour abriter des entreprises industrielles. « Il n’y a plus de places où des industries peuvent s’installer. C’est un beau projet, car ça vient répondre à un besoin qui est vraiment nécessaire », a-t-il affirmé.

M. Foisy a dit être propriétaire du bâtiment. La transaction, dont il n’a pas révélé le montant, a été notariée tout récemment, a-t-il assuré. La vente n’était cependant pas encore affichée dans le registre foncier du Québec lundi ni dans le registre de la municipalité. Toutefois, l’évaluation municipale de la propriété est de 3,2 millions de dollars, soit 1 707 100 $ pour le terrain de 2,47 hectares et 1 492 900 $ pour le bâtiment.