En raison de sa situation déficitaire, le Burger King de Granby a été exclu d’une transaction impliquant les autres restaurants de la même bannière qui appartenaient jusqu’à récemment au groupe d’investissements Redberry.

Le Burger King de Granby fermé pour cause de déficit

Le Burger King de Granby aurait fermé ses portes en raison de sa situation nettement déficitaire, rapporte l’avocat engagé par la compagnie à numéro qui a procédé à la fermeture du restaurant au début de la semaine. Selon Me Alexis Paquette-Trudeau, le restaurant de Granby n’était pas désiré par l’acheteur ayant acquis les 111 autres Burger King du groupe d’investissement Redberry.

« Il y a eu une acquisition de l’ensemble des franchises par un nouveau groupe, a précisé l’avocat de la firme Dunton-Rainville en entrevue téléphonique. L’acheteur a demandé d’exclure l’établissement de Granby étant donné qu’il était déficitaire. »

Une compagnie à numéro, détenue par les mêmes trois propriétaires de Redberry, a donc été créée pour racheter la franchise de Granby avant de la fermer définitivement sans préavis.

Les investissements Redberry se font discrets quant à la transaction conclue avec le nouveau groupe, dont nous n’avons pu obtenir l’identité. Les informations des Franchises Redberry devraient être mises à jour sous peu au Registraire des entreprises du Québec.

« Pour répondre à votre article publié dans La Voix de l’Est ce (vendredi) matin, les démarches de fermeture sont toujours en cours et les employés de l’établissement récupéreront effectivement leurs effets personnels au cours des prochains jours par l’intermédiaire de leur syndicat, a ensuite précisé le procureur par courriel. Pour le reste, nous préférons ne pas émettre de commentaires à ce stade-ci étant donné qu’il s’agit d’un dossier actif, mais nous pouvons vous confirmer que l’ensemble des lois applicables seront respectées. »

Me Paquette-Trudeau n’était pas autorisé à commenter davantage la situation.

Rappelons que le Syndicat des employé-e-s de restauration de la CSN avait réussi à accréditer le personnel du Burger King de Granby en 2018, ce qui en a fait le premier de la chaîne à être syndiqué au Québec. Or, les négociations étaient au point mort pour la première convention collective. L’arbitrage devait commencer incessamment, affirmait jeudi le président du SER-CSN, David Bergeron-Cyr. Celui-ci avançait que l’employeur amenait les employés à bout pour qu’ils démissionnent afin de les remplacer ensuite par des gens opposés à la syndicalisation. Il y avait de moins en moins d’employés, ce qui augmentait davantage la pression que le personnel restant, a déploré en décembre le président syndical.

Depuis plusieurs mois, la clientèle se plaignait du service et de la qualité de la nourriture sur les réseaux sociaux.