Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Chloé Sckoropad et Philip Beauchesne, les deux entrepreneurs derrière le Coco Shop, souhaitent faire découvrir la noix de coco sous toutes ses formes.
Chloé Sckoropad et Philip Beauchesne, les deux entrepreneurs derrière le Coco Shop, souhaitent faire découvrir la noix de coco sous toutes ses formes.

La noix de coco à l’honneur sous toutes ses formes

Florence Tanguay
Florence Tanguay
La Voix de l'Est
Article réservé aux abonnés
Dans un désir de faire découvrir et apprécier la noix de coco sous toutes ses facettes, deux amis, Chloé Sckoropad et Philip Beauchesne, se sont associés pour créer le Coco Shop, qui offre plusieurs produits sous une même enseigne en plus de fournir conseils et recettes.

«Le concept de la boutique c’est de vendre et d’exploiter des aliments peu ou pas connus ou disponibles», énonce Philip Beauchesne. Il a découvert le potentiel de la noix de coco en cherchant des alternatives à certains produits pour cuisiner pour son fils, qui est allergique aux produits laitiers. Chloé Sckoropad, propriétaire de la pâtisserie végétalienne CloClo Choco et elle-même végétalienne depuis 10 ans, cuisine depuis longtemps avec ces produits.

C’est en constatant qu’ils devaient visiter plusieurs épiceries spécialisées différentes pour se procurer farine, sucre, huile, lait et copeaux de noix de coco qu’ils ont eu l’idée de créer leur propre boutique, le Coco Shop. «L’idée était d’avoir tout ça à la même place pour que les gens puissent les commander facilement», indique M. Beauchesne.

Plusieurs produits sont donc offerts sur le site Internet, lancé au début du mois de décembre. Les deux partenaires souhaitaient par contre offrir davantage aux consommateurs. «On veut aussi éduquer les gens, révèle Chloé Sckoropad. Ils ne connaissent pas toujours les produits, ils peuvent en avoir peur.» C’est pourquoi ils ont choisi de publier conseils, recettes et capsules vidéos explicatives pour que les cuisiniers qui débutent avec la noix de coco soient bien guidés.

Plusieurs produits sont offerts sur le site de la boutique, notamment de la farine, des copeaux et du sucre de noix de coco.

«On ne le cache pas, il faut s’attendre à ce que ça goûte la noix de coco», admet Philip Beauchesne. Par contre, certains produits sont à privilégier pour ceux qui souhaitent expérimenter avec la noix de coco, sans pour autant être adeptes de son goût tropical. Une version raffinée de l’huile de noix de coco, traitée pour enlever le goût et l’odeur, est par exemple disponible. «Il y a aussi le sucre qui ne goûte pas, car il vient du nectar de la fleur du cocotier», dit la résidente de Dunham, qui ajoute que son goût s’apparente à celui de la cassonade.

Une collaboration toute désignée

L’expertise de Mme Sckoropad en cuisine est mise à l’œuvre avec le Coco Shop, où ses recettes, salées comme sucrées, sont mises en ligne. «Moi, je suis quelqu’un qui travaille en marketing, donc je m’occupe davantage de tout le côté boutique en ligne, site web et réseaux sociaux», soutient Philip Beauchesne. C’est donc la complémentarité des deux amis d’enfance, et leur amour commun pour la cuisine et la noix de coco, qui font en sorte que leur collaboration fonctionne si bien. «Mes faiblesses, ce sont les forces de Philip», soutient la pâtissière.

Le duo avait aussi à cœur de vendre des produits respectant certaines caractéristiques bien précises. «On s’est assuré que la ferme où on achète nos produits, c’est biologique et cultivé de manière éthique», détaille M. Beauchesne. Tous les produits vendus au Coco Shop ne comprennent d’ailleurs que de la noix de coco.

Pour l’instant, l’ensemble des transactions du commerce, démarré durant la pandémie de COVID-19, se fait en ligne. «En tant que travailleur, quand j’ai vu les chiffres du commerce en ligne exploser, je me suis dit que c’était une super opportunité pour nous de profiter de tous les gens qui ont appris à commander en ligne », fait savoir Philip Beauchesne. «La livraison est gratuite à partir de 25$ pour les gens à environ 12km de la cuisine», énonce Mme Sckoropad, spécifiant que cette distance couvre une bonne partie de Granby.

Au cours de l’année 2021, le duo souhaite offrir de nouveaux produits à sa clientèle. Ils aimeraient aussi rendre leurs produits issus de la noix de coco accessibles sur Amazon et dans des boutiques ou des cafés. Peu importe ce qu’ils entreprennent pour le développement du Coco Shop, ils garderont en tête un objectif bien précis. «On est là pour amener du plaisir dans la cuisine des gens, ça va rester le point central dans toutes les décisions qu’on va prendre», conclut M. Beauchesne.