Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le trio d’associés, Olivier Breton, Olivier Dubois et Philippe Dumouchel, sont en voie de gagner leur pari en amassant 60 000$ via leur campagne de sociofinancement.
Le trio d’associés, Olivier Breton, Olivier Dubois et Philippe Dumouchel, sont en voie de gagner leur pari en amassant 60 000$ via leur campagne de sociofinancement.

La campagne de Magnetude s’envole

Jean-François Guillet
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est
Article réservé aux abonnés
La jeune entreprise bromontoise Magnetude est en voie de gagner son pari d’amasser 60 000$ par le biais d’une campagne de sociofinancement. L’engouement pour les bâtons de ski chauffants de la compagnie en démarrage, une première mondiale, est tel qu’en une journée des contributions totalisant près de 38 000$ ont été recueillies.

Se lancer en affaires en pleine pandémie n’est pas chose aisée. Le trio de partenaires dans Magnetude, Olivier Breton, Philippe Dumouchel et Olivier Dubois a toutefois la chance d’être dans un créneau de niche en demande ces temps-ci, alors que les amateurs de sports de glisse dévalent en grand nombre les pentes enneigées. L’appui en une journée d’une centaine de contributeurs au projet des jeunes entrepreneurs dépasse largement leurs attentes. 

«On sait qu’on a un produit unique au monde et de grande qualité. On sait aussi que ça répond à un besoin. Mais on ne s’attendait pas que notre campagne sur Kickstarter fonctionne aussi rapidement», a confié le président de l’entreprise, Olivier Breton.

Rappelons que la somme recueillie via la plateforme de sociofinancement servira à lancer la production des bâtons ultralégers et résistants faits de carbone, dotés d’un système de verrouillage intégré. Les équipements ont été développés de concert avec des ingénieurs affiliés au centre de recherche en microélectronique de Bromont (C2MI). Les piles au lithium qui alimentent l’élément chauffant en aluminium, rechargeables en 2h, ont une autonomie avoisinant plus de cinq heures.

Les piles au lithium qui alimentent l’élément chauffant en aluminium, rechargeable en 2h, ont une autonomie avoisinant plus de cinq heures.

Ceci est possible en raison d’un système unique qui consiste à chauffer les batteries afin de maintenir leur température au-dessus du point de congélation, soit zéro degré Celsius. De plus, un mode «neutre» évite de faire chauffer inutilement la poignée dès que la pression de la main de l’utilisateur est relâchée. Selon les tests réalisés jusqu’ici, la performance de l’équipement ne devrait pas être altérée durant neuf ans, a assuré Olivier Breton.

Si tout se déroule comme prévu, la livraison aux premiers acheteurs est dans les cartons en septembre 2021. Les bâtons de Magnetude devraient être en vente dans plusieurs boutiques spécialisées au Québec et en Ontario, a mentionné le président de la jeune compagnie.