Rose Larivière (à droite) est la nouvelle directrice générale de Hamrforge.
Rose Larivière (à droite) est la nouvelle directrice générale de Hamrforge.

Hamrforge change de mains

Billie-Anne Leduc
Billie-Anne Leduc
La Voix de l'Est
L’entreprise d’Acton Vale fabricant des barbecues de type fumoir, Hamrforge, a changé de mains. Pour souligner ce renouveau, et pour faire visiter l’univers de l’usine, l’entreprise organise une journée portes ouvertes le samedi 5 septembre, de 10 h à 16 h.

M. Larivière a acheté les parts de l’ancien propriétaire, Shawn Bevins, qui a originellement fondé l’entreprise en 2017.

À LIRE AUSSI: Des barbecues fumoirs d’Acton Vale à l’honneur

Dès son entrée dans l’entreprise, Dany Larivière a réorganisé toute l’usine, de l’emplacement des machines au travail à la chaîne. « Depuis que je suis là, notre production a doublé. On a fait le même chiffre d’affaires en quatre mois que ce que l’entreprise avait fait tout l’an passé. »

Nouvelle fonderie

Pendant le confinement, les demandes pour les produits ont explosé, et l’usine ne fournit pas. Ainsi, dans le but d’optimiser la production et de diminuer les pertes de métal engendrées dans la fabrication, Dany Larivière a décidé de mettre sur pied une fonderie, qui permettrait au métal coupé d’être fondu et réutilisé dans le processus.

« Les grilles de métal prennent du temps à être coupées. Environ 50 % de la grille, c’est des trous. On a un pourcentage de perte de métal énorme. On voudrait donc les fondre et les couler, plutôt que les couper. On utiliserait 100 % de l’acier, et on serait fiers de dire qu’on n’a aucune perte de matériaux. »

Le modèle vedette de Hamrforge, « La Bête »

Ce projet est présentement à l’étape de recherches et d’évaluation, puisqu’il « faut avoir des machines adaptées et regarder avec les fournisseurs. On ne veut pas une fonderie industrielle, ce serait juste pour nos pièces à nous. Je veux aussi aller voir du côté d’autres entreprises qui font ce genre de choses. Mais, c’est sûr qu’on s’en va là, à court ou moyen terme. »

M. Larivière, qui possède deux autres entreprises et qui a été maire de Saint-Théodore d’Acton, se dit heureux de pouvoir reprendre le flambeau de l’entreprise spécialisée en barbecues de type fumoir.

Le plus grand vendeur demeure « La Bête », auquel, dit M. Larivière, l’entreprise ajouterait possiblement une « Belle », au printemps prochain...

Journée portes ouvertes

Devant l’engouement manifeste de ces derniers mois pour les produits d’Hamrforge, la nouvelle directrice générale de l’entreprise, Rose Larivière, fille de Dany Larivière, organise une journée portes ouvertes ce samedi 5 septembre. Il sera possible de visiter les installations et de goûter au processus de fabrication de ces mastodontes du barbecue.

« Des gens se présentaient d’eux-mêmes à l’usine et nous demandaient si tous les produits étaient fabriqués ici, dit Rose Larivière, âgée de 18 ans. C’est l’occasion de montrer aux gens le déroulement de l’usine et que oui, tout est fait ici, à Acton Vale! »

En plus de tirages et de surprises, une démonstration de cuisson de viande sur un des modèles de fumoirs sera à l’horaire, mais comme le processus de cuisson est très long, sa dégustation sur place ne sera pas possible. Cependant, Mme Larivière a prévu des bouchées, hors d’œuvres et breuvages au menu.

L’activité est gratuite et ouverte à tous, incluant familles et enfants.

Rose Larivière ne s’attendait pas à être directrice générale d’une entreprise à 18 ans. « J’apprécie vraiment ma chance. C’est une très belle expérience. Je retiens beaucoup de mon papa, j’ai grandi dans le monde de l’entrepreneuriat. J’ai de l’intérêt pour tout ce qui entoure les fumoirs, le métal, l’acier. Je sais que notre entreprise va fleurir au fil du temps, et je veux rester ici. »